Le lac Tchad en danger de disparition ?! - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Le lac Tchad en danger de disparition ?!

Partager

Le lac Tchad en danger de disparition ?!



AGM-Tchad      Le lac Tchad est situé en plein cœur du sahel africain, une région semi-aride qui s’étend jusqu’à la limite sud du désert du Sahara.


Depuis quelques années, le lac Tchad a rétréci comme peau de chagrin. D’une surface avoisinant les 25000 km2 dans les années 60, il est passé à près de 3000 km2. Doit-on y voir l’effet du changement climatique ?


En 2018, une Conférence internationale sur le sauvetage du lac Tchad s’est tenue à Abuja au Nigeria, pour sensibiliser aux défis environnementaux du rétrécissement du lac Tchad et élaborer un programme d’action susceptible de revitaliser l’écosystème de son bassin.


Christian Seignobos, Directeur de recherche émérite à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), souligne « le discours alarmiste sur la disparition du lac Tchad n’est pas pleinement fondé. La superficie de ce lac change sans arrêt car il est très peu profond et extrêmement tributaire des précipitations et des afflux du Chari. C’est un endroit impossible à cartographier », explique-t-il. « De plus, pour la région, la diminution des eaux et le passage à une configuration en petits lacs a libéré des terres fertiles, ce qui a permis le développement d’une activité agricole pour des populations qui ont appris à exploiter cette surface. Remplir le lac et faire disparaître ces espaces aurait des conséquences calamiteuses pour ces populations », poursuit le chercheur.


Le lac est en effet au centre de nombreux défis, environnementaux, économiques... En 40 ans, le lac aurait perdu jusqu’à 90% de sa surface en eau, selon certaines estimations scientifiques. Cela a entraîné une fragilisation des populations et une pénurie de nourriture. D’après news.un, le bassin du lac Tchad constitue une importante source d’eau douce qui fait vivre plus de 40 millions de personnes au Cameroun, au Niger, au Nigéria, en République centrafricaine et au Tchad. Aujourd’hui, 2 millions de personnes ont dû quitter leur foyer dans la région et plus de 10 millions dépendent de l'aide alimentaire pour survivre.


Penda Djigo/AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here