LA POLLUTION LUMINEUSE, UN DANGER POUR LA SANTE ET L’ENVIRONNEMENT - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

LA POLLUTION LUMINEUSE, UN DANGER POUR LA SANTE ET L’ENVIRONNEMENT

Partager

LA POLLUTION LUMINEUSE, UN DANGER POUR LA SANTE ET L’ENVIRONNEMENT


AGM/    Chez l'homme, la pollution lumineuse est suspectée d'altérer le système hormonal et la sécrétion de mélatonine, qui affecte le sommeil, la libido, le vieillissement et le développement de tumeurs.


D’après Deutsche Welle, aujourd’hui 1/3 de personnes ne peuvent pas voir les étoiles la nuit tout cela à cause de l’éclairage artificiel.  De plus, nous souffrons d’insomnie à cause de l’éclairage trop puissant et des lumières des smartphones. Notre consommation d’énergie pourrait réduire de manière drastique si l’éclairage est limité à l’essentiel en assurant un éclairage responsable.


Pour commencer il faudra que les panneaux publicitaires et les façades d’immeubles ne soient pas allumés toute la nuit et que l’éclairage de nuit ne soit utilisé que dans des endroits où il est réellement nécessaire.

La dégradation de l’obscurité sous l’effet des usages de lumière artificielle nocturne dans et aux abords des infrastructures devient alarmante. Liée à l’urbanisation, cette pollution déborde les espaces urbains pour affecter les espaces ruraux et les aires protégées. La lutte contre la pollution lumineuse s’organise dans plusieurs pays, dans lesquels des territoires expérimentent des politiques environnementales de protection de l’obscurité. L’enjeu porte à la fois sur la préservation de la biodiversité et la transition énergétiques. En France, quelques territoires ruraux pionniers expérimentent des dispositifs intégrant ce double enjeu. Le premier, suivant une logique utilitariste anthropocentrée, relève de l’économicisation de l’environnement dans la lignée de la shallow ecology. Le deuxième, suivant une logique de conservation écocentrée, relève de l’écologisation radicale de l’économie, dans la lignée de la deep ecology. Le troisième suit une logique socio écosystémique intégrée consacrant l’interdépendance entre le développement, l’aménagement, la préservation de la biodiversité et la sobriété énergétique.


Par ailleurs le ministre de l’environnement allemand Svenja Schulze, a présenté le 5 août 2020 un projet de loi visant à réduire la pollution lumineuse. L'objectif est de préserver les insectes, particulièrement sensibles à ces nuisances. Le gouvernement allemand compte restreindre la pollution lumineuse et limiter l'utilisation de pesticides dans le but de préserver les insectes, pilier des écosystèmes dont la disparition s'accélère. 

 

Dans la pratique, l'utilisation des puissants projecteurs lumineux extérieurs, appelés skytracer,  utilisés lors d'événements et d'animations locales pour signaler de loin le lieu d'une activité, comme par exemple une discothèque, sera limitée. Considérés comme particulièrement nuisibles pour l'avifaune, ils (skytracer) seront interdits durant les principales périodes de migration des oiseaux au printemps et en automne, à savoir du 1er février au 30 mai et du 15 juillet au 15 décembre, du coucher au lever du soleil selon Scienceetavenir.


L'éclairage public devra également être réduit à l'avenir pour causer le moins de dommages possible aux animaux et aux plantes.


Dans les réserves naturelles, les nouveaux lampadaires, l'éclairage des chemins et les panneaux d'affichage lumineux ne seront autorisés que dans les zones sans construction et seulement à titre exceptionnel.




Penda DJIGO / AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here