LA BIODIVERSITE AU CŒUR D’UN SOMMET INTERNATIONAL DENOMME « ONE PLANET SUMMIT » - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

LA BIODIVERSITE AU CŒUR D’UN SOMMET INTERNATIONAL DENOMME « ONE PLANET SUMMIT »

Partager

LA BIODIVERSITE AU CŒUR D’UN SOMMET INTERNATIONAL DENOMME «ONE PLANET SUMMIT»



Le sommet a été tenu hier, lundi 11 janvier en France dans le cadre de la protection de la biodiversité. Ce nouveau sommet mondial de la finance verte, le « One Planet Summit » est conjointement organisé en ce début d’année 2021 par la France avec la Banque Mondiale et les Nations Unies. Un rendez-vous coprésidé par le chef de l’Etat français Emmanuel Macron et Son Altesse Royale le Prince de Galles. Cette rencontre a réuni des Chefs d’État et des acteurs de la société civile.


La conférence a été consacrée à quatre thèmes que sont la protection des écosystèmes terrestres et marins, la promotion de l'agro écologie, la mobilisation des financements et le lien entre déforestation, préservation des espèces et santé humaine. Mais au niveau international, aucun des objectifs fixés pour la décennie écoulée en termes de protection de la biodiversité n'a été atteint, a rappelé Emmanuel Macron.


En ce sens, la France a souhaité, avec ce sommet tenu en grande partie par visioconférence, relancer la diplomatie verte, après une année blanche en termes de sommets internationaux. Il a été précédé par une rencontre consacrée à la "grande muraille verte" qui lutte contre la désertification dans onze pays au sud du Sahara. C’est l’une des raisons pour lesquelles ce 4ème sommet tenue à l’Elysée à vue la présence de Akinwumi Adesina, Président de la Banque Africaine de Développement (BAD). Ce dernier à signaler que la structure dont-il est en charge s’est engagé à mobiliser plus de 3 000 milliards pour le financement de la grande muraille vert. Ces fonds viennent s’ajouter à la promesse sur 5 ans des plus de 7 000 milliards de francs CFA. Selon un communiqué, ces ressources permettront de mettre en œuvre une série de programmes de soutien à la grande muraille verte en s’appuyant sur des sources de financement interne et externe.


@Move-on Magazine


En effet, cela permettra une restauration des paysages désertiques actuelles de l’Afrique, en assurant la sécurité alimentaire, en créant des emplois et en incitant des millions d’africains, du sahel à Djibouti, à rester dans la région du sahel. Le plan de la grande muraille verte consistera à planter une mosaïque d’arbre, de prairies, de végétation et de plantes sur 8000 km de long et 15 km de large à travers le Sahara et le sahel. Le journal le quotidien souligne dans ses colonnes que la BAD a fait de la région du sahel une priorité absolue en matière d’investissement et de mobilisation de nouvelles sources de financement pour faire progresser les opportunités climatiques de l’Afrique.


Face à cette période de COVID-19, les différentes parties prenantes ont mesuré la gravité de la situation environnementale et comptent agir afin d’alléger la situation. D’ailleurs, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, prône pour un changement de normalité face au danger des dérèglements environnementaux après cette crise du Covid-19. Selon Philippe Mauguin, président de l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement  (INRAE), l'épidémie de Covid-19 a mis en lumière les liens entre la destruction de la nature et l'émergence de nouvelles maladies. Pour prévenir de nouvelles épidémies, une initiative nommée Prezode a été mise sur pied. Elle rassemble des instituts de recherche en France (Inrae, Cirad, IRD...), en Asie, en Afrique, en Amérique latine ou encore des universités.


Ainsi, ce sommet international «One Planet Summit» a permis de faire un point sur la coalition pour la haute ambition, portée par le Costa Rica, la France et le Royaume-Uni. Elle compte à présent plus de 50 États engagés pour protéger " au moins 30 % des terres et des océans. La coalition d'ONG High seas alliance avance que pour atteindre une protection de 30 % de l'océan, des Aires Marines Protégées (AMP) devront être établies en haute mer.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here