Ghana : Un groupe de jeunes écologistes lutte contre les feux de brousse - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Ghana : Un groupe de jeunes écologistes lutte contre les feux de brousse

Partager

Ghana : Un groupe de jeunes écologistes lutte contre les feux de brousse 



AGM-Ghana  De jeunes écologistes ghanéens combattent la culture sur brûlis encore largement pratiqué par les agriculteurs du pays. Traditionnellement on utilise les cendres comme engrais pour fertiliser les terres. Ainsi, les feux de brousse deviennent incontrôlables dans la campagne, ces jeunes écologistes sillonnent les zones les plus touchées pour inciter les gens à abandonner cette méthode si néfaste pour l’environnement. D’après Deutsche Welle entre janvier et mars une centaine de feux de brousse ont été recensés dans la région. « On ne peut pas tricher avec la nature si on triche on en subit directement les conséquences. On a donc décidé de former les gens et de leur faire comprendre que s’ils abattent les arbres ou s’ils mettent le feu nous finirons par perdre toutes nos remèdes,  toutes les plantes médicinales auront disparu et les animaux aussi seront en danger » explique Richard Nutakor, service d’incendie du ghana.


Le jeune David Gbeblewu,  quant à lui utilise sa voix  pour sensibiliser la population sur les conséquences des feux de brousse et au déboisement. En effet, la musique est un moyen efficace pour faire passer le message. Les élèves ne sont pas en reste, car des clubs de sensibilisation sont créés dans plus de 50 écoles de la région dans le cadre de leur campagne de reboisement. Le but est d'habituer ces élèves à l’idée de planter des arbres une fois par semaine ou une fois par mois et que plus tard ils plantent des arbres partout où ils iront. Ainsi, ils pourront sensibiliser à leur tour leur entourage.  


Par ailleurs, la Commission nationale pour l'éducation civique (NCCE) inculque aux jeunes Ghanéens les bonnes pratiques sanitaires et environnementales par le biais de l'éducation à l'environnement durable.


Cette initiative offre aux jeunes ghanéens la possibilité de recevoir une éducation sur la gestion durable de l’environnement, le cadre juridique et politique sur la gestion durable de l’environnement et l’assainissement.


D’autres formations encourageront les membres à planter des arbres, à contrôler le pâturage du bétail et à permettre la conservation de l’eau.


Penda DJIGO/AGM


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here