DES HUILES USÉES RECYCLÉES EN ALLEMAGNE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

DES HUILES USÉES RECYCLÉES EN ALLEMAGNE

Partager

DES HUILES USÉES RECYCLÉES EN ALLEMAGNE


AGM/    Chaque année des milliards de litres d’huiles usées se retrouvent dans la nature, contaminent l’eau et endommagent la faune. L’huile est utilisée sous différentes manières mais quand elle est vieille elle doit être jetée, une grande partie est simplement brûlée ou finie dans les rivières, les lacs et les océans. Cela pose un énorme problème pour l’environnement. Pour y remédier, des entreprises allemandes ont mis au point une technologie qui facilite grandement le recyclage d’huile.


Ainsi, les législations nationales et locales ont obligé les industriels à mettre en œuvre de nombreuses solutions de réduction, de collecte sélective et de valorisation des déchets dangereux dans les très petites entreprises.


De ce fait, la SÜDÖL Mineralöl-Raffinerie GmbH, une entreprise allemande spécialisée dans le traitement d’huiles de moteur, de lubrifiants et d’huiles industrielles usagées, récupère ces huiles dans plus de 10.000 points de collecte dans le sud de l’Allemagne : stations-services, garages automobiles, entreprises industrielles, centrales électriques et supermarchés.

 

Les opérations de démonstration permettront de faire connaître et de promouvoir des actions exemplaires de gestion des déchets spéciaux.

Identification et promotion des bonnes pratiques de gestion des déchets spéciaux.
Étude des possibilités de transposition de ces pratiques à d'autres entreprises et secteurs d'activité.

 

D’après le site Optigede, le traitement des huiles usagées produit notamment des résines acides et de la terre décolorante chargée en huile. La résine acide est une substance noire, épaisse dont l’odeur rappelle le dioxyde de soufre qui est composée de 50 % en poids d’huiles, résines et goudrons et jusqu’à 30 % en poids d’acide sulfurique libre.

 

La séparation de l’huile usagée et de l’eau qu’elle contient se fait au moyen de décanteurs et de centrifugeuses. La dernière étape de déshydratation consiste à distiller l’huile sous pression atmosphérique afin d’enlever toute trace d’eau.
L’eau résiduaire est filtrée dans un séparateur à plaques coalescentes et transférée dans une colonne de stripage avant d’être traitée dans une cellule de flottation (formation de bulles d’air par électrolyse de l’eau).

A noter :

  • Le liquide obtenu respecte les prescriptions du règlement Allemand sur les eaux résiduaires et peut être déversé dans le réseau d’assainissement public.
  • Les émissions de gaz qui se produisent pendant le traitement sont collectées en circuit fermé et font l’objet d’une valorisation thermique.


Par ailleurs, l’allemand Oliver Riedel PDG de Biofabrik, a constitué un groupe de nombreux passionnés dans les domaines de l'ingénierie, de l'informatique, de la biologie et d'autres sciences. Ainsi, ils ont pu développer des solutions durables aux grands problèmes environnementaux et les commercialiser comme des modèles commerciaux rentables dans le BIOFABRIK nouvellement fondé en 2011.

COMMENT L’HUILE USEE EST-ELLE RECYCLEE ?

D’après Oliver Riedel, en résumé l’huile se vaporise en quelques milli secondes elle est chauffée et les vapeurs sont récupérés et transformés en composant de base à l’aide d’une machine. Celle-ci peut traiter jusqu'à 2 tonnes d’huile par jour. 90% sont transformées en huiles réutilisables et 10% finissent sous forme de résidus qui peuvent être exploités pour construire des routes.




PendaDJIGO / AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here