SANTE : LE SOTHIOU, AUX ORIGINES DE L’HYGIENE BUCCALE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

SANTE : LE SOTHIOU, AUX ORIGINES DE L’HYGIENE BUCCALE

Partager

SANTE : LE SOTHIOU, AUX ORIGINES DE L’HYGIENE BUCCALE


AGM/Sénégal    Depuis la nuit des temps, plusieurs mesures d’hygiène ont été adoptées par les hommes. Ils n’ont cessé de faire des recherches afin d’améliorer l’hygiène buccale. Au Sénégal et dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest, une technique de soin et de nettoyage bucco-dentaire traditionnel traverse des générations depuis des temps anciens : le bâton sothiou ou Siwak sénégalais. Ce frotte-dent est une méthode naturelle d’assainissement très répandue dans les pays peu développés.


Cette pratique ancestrale consiste à se brosser les dents à l'aide d'une branche ou d'une racine d'arbre humidifiée, dont l'extrémité a été mâchouillée et transformée en fibres semblables à celles d'une brosse à dents. Ces petits bâtons savoureux diffèrent en fonction des arbres sur lesquels ils sont prélevés. Il en existe une variété dont le sothiou Nep nep, Sothiou Dakhar (tamarin), Sothiou Gouro(cola) etc.

Ses propriétés…

Les propriétés du sothiou sont multiples. Il contient des fluorures, du phosphore, du calcium, de la silice, des acides oléiques, linoléiques et stéariques. L’Eugénol, le thymol, l’eucalyptol, l’isoterpinolène, béta-caryophyllène et terpènes font partie du bagage moléculaire du bâton dentaire.


Il contient également des glucosides ainsi qu’un alcaloïde, la salvadoricine. En prévention, il agit contre les plaques dentaires, les caries et contre la prolifération de certaines bactéries. C’est un antibactérien et antifongique exceptionnel. Il a une action blanchissante et minéralisante, combat les mauvaises haleines, préviens et soigne les gingivites. On lui attribue même des vertus anti-stress. Ce petit bâton hors-pair fait parler de lui au-delà des frontières. Plusieurs étudiants de la diaspora africaine utilisent le sujet du sothiou/Siwak/Miswak pour leur thèse en santé bucco-dentaire.


Selon un article paru dans Santé publique en 2016, « La distribution des élèves qui présentaient au moins une carie en bouche était de 55,9% en zone urbaine, 30,6% en zone suburbaine et 13,54% en zone rurale ». Pourrait-on faire là un rapport entre un fort taux d’utilisation de brosse à dent en milieu urbain contre un faible taux en milieu rural et donc probablement du sothiou ? Aujourd’hui, aucun chiffre ne peut nous permettre d’affirmer cela. Mais dans certains milieux, où le sothiou est exclusivement utilisé, on remarque que la santé bucco-dentaire de ses utilisateurs est meilleure que celle d’autres qui utilisent d’autre type de soin.

Son utilisation…

Son utilisation est vraiment très simple, vous pourrez l’utiliser au cours de vos activités quotidiennes assez facilement. En complément de brossage ou en nettoyage complet, le sothiou s’avère être d’une utilité impressionnante. A l’heure de la promotion d’une meilleure santé bucco-dentaire en Afrique les organismes internationaux ne devraient-ils pas déjà s’appuyer sur ce que l‘on a déjà ?

Sur un autre continent…

Le sothiou est aussi encré dans plusieurs autres cultures du Moyen Orient tel qu’en Inde ou en Malaisie. Dernièrement, une entreprise tchèque, consciente de l’importance de ce bâtonnet, a commencé à le commercialiser sur la toile sous le nom de ‘’Rawtoothbrush’’ en se l’appropriant. Quelle ne fut pas l’indignation des internautes devant cet acte. Vendu à 100fr CFA au Sénégal, il affichait une valeur de 5 dollars (soit environ 2750fr) sur le site. “Le monde est un village où le troc culturel a permis à tout un chacun de s’approprier des pratiques qui n’étaient pas les siennes” a justifié le site IndiaTimes. Devant les revendications des internautes l’entreprise est restée insensible…


Et vous ? Après avoir lu cela, seriez-vous prêt à faire le grand saut pour le sothiou ?

 


PAMOUANDE Princesse D.

Journaliste stagiaire AGM 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here