Le “Thiéré“ au titre de meilleur couscous du monde - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Le “Thiéré“ au titre de meilleur couscous du monde

Partager

Le “Thiéré“ au titre de meilleur couscous du monde



Encore appelé “Thiéré“ en wolof, le couscous sénégalais est fait à base de céréales locales, le mil en général ou parfois mélangé avec du maïs. Il est obtenu à partir de la farine de mil Mélangée à de l'eau, roulée et cuite à la vapeur. Il est mélangé avec le Lalo gomme Stercula qui est un liant naturel et facilite la digestion.
D’ailleurs au Sénégal, le couscous  est appelé sous plusieurs noms selon les langues nationales : « Thiéré « en wolof, «fouto» en soninké, « sadj » en Sérère. C’est un plat à plusieurs variantes (thiéré sim, thiéré mboum, thiéré bassi salté etc.) et très  flexible parce qu'il peut être associé à beaucoup d'autres plats.

Importance socio-économique et nutritionnelle

Le thiéré est consommé au Sénégal notamment par les Sérères. En outre, à l’occasion des grands festins de mariage, de baptême, de funérailles ou lors de la fête de ‘Al Achoura’ ou Tamkharit. Il est même devenu une coutume, dans la capitale Sénégalaise (Dakar) de préparer du thiéré chaque vendredi soir. Le couscous sénégalais est un produit naturel sans additif, ni gluten, ni colorant ni agent conservateur.
Dans 100g de thiéré se trouve les valeurs nutritionnelles suivantes : Energie : 1396kj - 328kcal- protéines : 8,5g- glucides : 73,1g- lipides : 0,2gHumidité : Comprise entre 8% et 12%. Il est pratique et fais l’objet de commerce dans les grandes surfaces et au sein des associations de femmes. Ces dernières augmentent une plus-value du produit avec des emballages et étiquettes plus modernes rassurant les acheteurs sur la qualité et l’hygiène. Sa conservation est longue et à l’abri des rayons du soleil et des rongeurs.

Le “Thiéré à l’honneur du championnat du monde de couscous


Beaucoup d’astuces et de savoir-faire permettent de se faire distinguer, en matière de gastronomie. C’est ce que vient de faire la talentueuse Sénégalaise nommée Maréme Cissé au championnat mondial du « couscous fest » organisé en Italie. Pour elle la tradition du thiéré se transmet de génération en génération et l'a apprise de ses grands-parents. La lauréate originaire de Dakar travaille avec son fils en sorte de « family affair » et tiennent un restaurant en Sicile. Ce duo avait présenté le meilleur plat de couscous dans le cadre du championnat organisé en Sicile en Italie et a permis ainsi de hisser le Sénégal au premier en remportant le prix du  meilleur couscous du monde, lors de la 22e édition du concours international.  
De par cet événement, le Thiéré national voire mondial sera plus considéré par les consommateurs et promoteurs. En outre, cette belle réalisation permettra d’ailleurs de renforcer la promotion du consommer local. En effet, ne serait –il pas encore plus important de faire de même pour les autres céréales afin de diversifier l’alimentation. Ce qui pourrait permettre d’assurer une sécurité alimentaire nutritive et totale.

Par Adame NDAO
Ingénieure en Agroforesterie, Ecologie, Adaptation

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here