MAURITANIE : UN APPUI DE 9 MILLIONS D’EUROS DE LA FRANCE POUR L’ESSOR DE L’AGRICULTURE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

MAURITANIE : UN APPUI DE 9 MILLIONS D’EUROS DE LA FRANCE POUR L’ESSOR DE L’AGRICULTURE

Partager

MAURITANIE : UN APPUI DE 9 MILLIONS D’EUROS DE LA FRANCE POUR L’ESSOR DE L’AGRICULTURE


AGM/    La Mauritanie et l’Agence française de développement (AFD) ont signé ce mardi 9 février deux conventions de financement d’un montant de 9 millions d’euros visant à améliorer la sécurité alimentaire et à valoriser le rôle des femmes dans l’agriculture dans les régions du Gorgol et du Guidimakha au sud de la Mauritanie.

 

Le site Alakhbar souligne, quelque 2500 agriculteurs répartis dans les 6 communes de Gouraye, Ghabou, Nere Walo, Djowel, Tokomadi, et Tifounde Cive devront bénéficier de ce financement qui constitue la seconde phase d’un projet agricole dénommé ASARIGG (Amélioration de la Sécurité Alimentaire par la Relance de l’Irrigué dans les régions du Gorgol et du Guidimakha) initié en 2018. Ce projet a pour but de contribuer au développement économique des territoires ruraux des wilayas du Gorgol et du Guidimakha à travers des investissements visant à améliorer la capacité productive (aménagements hydroagricoles, petits périmètres maraichers destinés aux femmes, aménagement de bassins versants). Les conventions ont été signées par le ministre mauritanien des Affaires économiques et de la Promotion des Secteurs productifs, M. Ousmane Mamadou Kane, l’ambassadeur de France en Mauritanie, Robert Moulié et la Directrice de l’Agence française de développement, Mme Bénédicte Brusset selon le site atlasinfo.fr.


Le financement permettra l’aménagement et l’équipement de onze périmètres villageois irrigués du Gorgol et du Guidimakha (Sud) destinés à la production rizicole ainsi que dix autres maraîchers gérés par des femmes afin d’améliorer la production agricole. En plus des aménagements, un volet d’actions rapides sera mis en place pour restaurer 350 ha de terres dégradées et promouvoir des pratiques agro-écologiques au profit de 25.000 habitants de la zone du projet. S’exprimant à cette occasion, le Ministre mauritanien des affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs a fait savoir que la deuxième phase du projet s’inscrit dans la droite ligne des priorités nationales dans le domaine agricole visant l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.


Il a affirmé que les retombées attendues du projet constitueront un pas supplémentaire sur la voie de la réalisation des objectifs de l’éradication de la pauvreté et de l’élimination de la faim. De son côté, l’ambassadeur de France a souligné que son pays a tenu à appuyer les efforts du Gouvernement Mauritanien pour atténuer les conséquences de la crise sanitaire sur les plans économique et social.


Il a précisé que l’agriculture et la sécurité alimentaire constituent actuellement l’un des axes majeurs de la coopération entre les deux pays, soulignant qu’il est doublement important pour son pays de soutenir le secteur agricole de la Mauritanie en cette période difficile.



Penda DJIGO/AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here