Côte d’Ivoire : Des innovations dans la culture de la noix de cola - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Côte d’Ivoire : Des innovations dans la culture de la noix de cola

Partager

Côte d’Ivoire : Des innovations dans la culture de la noix de cola



Pouvant atteindre jusqu’à 20 m de hauteur, le colatier est arbre typiquement Africain. Les noix de cola sont très prisées dans plusieurs domaines comme dans : la pharmacie moderne, l’industrie textile, la cosmétologie, l’agroalimentaire (boisson, vins).  De plus sur le plan religieux, le cola exerce des fonctions sociales, culturelles et religieuses importantes.
En côte d’ivoire, l’activité du cola est très ancienne et est longtemps été considérée comme un produit de cueillette. La filière colaculture a toujours fait vivre bon nombre d’Ivoiriens et constitue une source de revenu substantiel pour de nombreuses familles. Dans ce pays, en termes de production de noix fraiche, le rendement moyen est de l'ordre de 2 à 2,5 tonnes par hectare (t/ha). De plus, la Côte d'Ivoire est le premier pays exportateur de cola, produisant quelque 260 000 tonnes de noix par an dont 200 000 t exportées, générant un chiffre d'affaires estimé de plus de FCFA 100 milliards (€ 153 millions).

Des nouveautés sur la noix de cola


En Côte d'ivoire, le Centre national de recherche agronomique (CNRA) a mis au point une technique innovante de germination rapide de la noix de cola et de production homogène des plants, a-t-il été souligné lors d'un atelier autour du projet de « Diffusion de la technique de scarification de la noix de cola pour réduire la durée de la dormance et améliorer le taux de germination des semences en pépinière». Ce projet pilote en cours de démarrage, d'une durée de 18 mois, est financé par le Fonds compétitif pour l'innovation agricole durable (FCIAD).

Pour la diffusion de cette technique innovatrice, 187 producteurs de cola, membres de coopératives agricoles, ont été choisis dans quatre régions, explique Fraternité Matin.

Selon le généticien du CNRA, Bosson Bouadou, avec la scarification des noix de cola, il est désormais possible de réussir des germinations rapides des noix en une semaine au lieu de 35 jours, et d'obtenir un jeune plant en trois mois. Au bout de six mois les plants peuvent être mis en terre. Ceci permet de densifier la culture et de raccourcir le cycle du colatier, qui passe désormais de 9 ans à 4 ans. Ceci permet de cultiver les colatiers en plantations de taille puisque leur cycle est plus homogène. « Ce projet est vraiment capital pour une filière naissante comme la nôtre. Il est innovant, car il permet la mise en place d'un itinéraire technique qui permet de produire rapidement des pépinières et de pouvoir planter la saison suivante des plants », a déclaré le directeur exécutif de l'Organisation interprofessionnelle agricole de la filière cola, Biogo Henri, rapporte notre confrère.


AGM
Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here