SANTE : LA SURCONSOMMATION DE MEDICAMENT - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

SANTE : LA SURCONSOMMATION DE MEDICAMENT

Partager

SANTE : LA SURCONSOMMATION DE MEDICAMENT


AGM/    Les médicaments ont été créés pour soulager une douleur ou pour traiter une maladie bien précise. Ils sont toujours accompagnés d’une notice, dans le but de mieux renseigner sur son utilisation. A ce jour, l’usage principale des médicaments n’est plus le même, pour certains, il n’est plus utile de consulter un médecin en cas de malaise, si un proche a eu les mêmes symptômes qu’il ressent alors il ne trouve aucune utilité de se rendre dans un centre hospitalier, il s’approprie le traitement tel un expert dans le domaine de la santé. Pour d’autres, en cas de malaise, il leur suffit de se procurer des traitements qui leur servent de remontants. Un fait qui jusque là laisse le personnel de santé sans voix. Car, ces stratégies font croitre le taux de mortalité et anéanti le travail acharné des soignants. En mettant l’usage premier des médicaments de côté, son emploi devient semblable à celui d’une drogue.

@Pixabay

L’abus des médicaments peut être plus dangereux que l’abus des drogues illicites, plusieurs médicaments ont des effets similaires aux drogues vendues sur le marché noir. Certains présentent même des risques de surdosage. 


Selon l’Organisation Internationale de Contrôle des stupéfiants (OICS) certains types de médicaments utilisés abusivement peuvent créer une dépendance ; il s’agit des produits qui combattent l’anxiété, l’insomnie, la rhinite, la dépression, la douleur, ceux à base de codéine, de dihydrocodéine, de dextropropoxyphène, de tramadol et de morphine. Certes, ces médicaments sont prescrits pour soulager les patients avec des problèmes de santé physique ou psychologique mais, chez certains, la consommation dépasse largement la dose prescrite.


Les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont émis des avertissements sérieux « promouvoir l’usage rationnel des médicaments, c’est sauver des vies et faire des économies ». Ils rappellent les graves conséquences de la surconsommation actuelle : Evènement Indésirable Médicamenteux (EIM), prolongation des maladies ou encore décès du consommateur. De surcroit, les dépenses encourues par les individus comme par les gouvernements sont inutiles et parfois extrêmement élevées, notamment dans les pays en développement où les médicaments sont souvent à la charge des patients.  


Les médicaments doivent être prit à titre curatif ou préventif pour faire face à des pathologies. A l’exception des problèmes de santé, de la mort, la prise abusive des médicaments cause aussi le phénomène de dépendance encore appelé « pharmacodépendance ». Pour mettre fin à cela il sera utile de se rendre dans un centre de désintoxication au cas contraire éviter tout traitement à titre personnel.

                                                                                      

KENGUE Cindy

Journaliste stagiaire AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here