GAMBIE : UN PROJET DE GESTION DES DÉCHETS ORGANIQUES FINANCE A HAUTEUR DE 100 000 EUROS DANS LE GRAND BANJUL - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

GAMBIE : UN PROJET DE GESTION DES DÉCHETS ORGANIQUES FINANCE A HAUTEUR DE 100 000 EUROS DANS LE GRAND BANJUL

Partager

GAMBIE : UN PROJET DE GESTION DES DÉCHETS ORGANIQUES FINANCE A HAUTEUR DE  100000 EUROS DANS LE GRAND BANJUL


AGM-GAMBIE    Les pays africains sont confrontés à une explosion des volumes d’ordures à collecter et à traiter. Mais depuis quelques années, certaines capitales africaines et leurs partenaires privés locaux et internationaux ont commencé à trouver des solutions pour régler la situation, malgré qu’ils peinent à construire une filière intégrée et efficace. Aujourd’hui, Kanifing Municipal Council (KMC), Banjul City Council (BCC) et Brikama Area Council (BAC), des communes du grand Banjul en Gambie viennent de s’associer dans le cadre d’un projet de gestion des déchets organiques.


Le projet de gestion durable des déchets organiques dans le grand Banjul en Gambie a été lancé le 10 février 2021. Une initiative financée à hauteur de 100000 euros (près de 6,25 millions de dalasis gambiens) par la Région métropolitaine de Barcelone (Espagne).


Le problème des déchets est ancien, mais, avec le fort essor démographique et l’urbanisation qui en découle, il prend une dimension critique, véritable bombe à retardement. Si le volume de détritus produits en Afrique subsaharienne est le plus faible au monde (0,46 kg par habitant et par jour, contre 0,81 kg/hab. en Afrique du Nord), ce chiffre devrait tripler d’ici à 2050, selon un rapport de la Banque mondiale publié en 2018. Une raison qui a peut être conduit les trois municipalités à vouloir améliorer la collecte et le tri des déchets organiques dans la capitale Banjul. Selon la Kanifing Municipal Council (KMC), les déchets seront ensuite utilisés pour le compostage et le jardinage.


Ce projet initié par Kanifing Municipal Council (KMC), Banjul City Council (BCC) et Brikama Area Council (BAC), est soutenu par l’Espagne. Il est également mis en œuvre en collaboration avec l’organisation laïque Mbolo, basée en Gambie. Les informations données par afrik21 soulignent qu’une nouvelle décharge sera aussi ouverte dans le district de Kanifing.


Pour rappel, le projet d’assainissement du grand Banjul est lancé seulement quelques jours après la validation d’un projet de loi sur la gestion des déchets en Gambie. La nouvelle législation examinée pour la première fois en 2014 a été adoptée par l’Agence nationale pour l’environnement (ANE). Cette mesure vise à fournir la base juridique pour la mise en œuvre de plans, de politiques, de directives et de règlements pour contrôler les déchets dans ce pays d’Afrique de l’Est.


 «La réglementation définira clairement si lon veut collecter des déchets sur une charrette à âne, comment la charrette doit être conçue. Elle permettra également dorienter les collecteurs de déchets sur les questions de santé et sur la manière dont ils doivent traiter les déchets», affirme Dodou Trawally, le Directeur exécutif de lANE.


Hautement sensible, surtout dans les capitales, le sujet des déchets est historiquement une compétence attribuée aux municipalités. C’est ainsi que ces trois communes : Kanifing Municipal Council (KMC), Banjul City Council (BCC) et Brikama Area Council (BAC) ont pris cette initiative de collaborer afin de trouver une solution pour les déchets organiques dans la capitale gambienne.




Amélia DACOSTA

Journaliste AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here