ASSAINISSEMENT : LES EAUX USÉES, UN PROBLÈME A RESOUDRE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

ASSAINISSEMENT : LES EAUX USÉES, UN PROBLÈME A RESOUDRE

Partager

ASSAINISSEMENT : LES EAUX USÉES, UN PROBLÈME A RESOUDRE


AGM/    Plusieurs problèmes environnementaux et sanitaires sont provoqués par les effluents d’eaux usées, un phénomène qui jusqu’à ce jour demeure intraitable dans bon nombre de pays africains. Pourtant, ce phénomène d’eau usée a déjà été et ce-à plusieurs reprises sources de conflits sanitaire et agent destructeur de l’environnement. Les effluents rejetés par les systèmes de traitement des eaux usées contiennent des polluants préoccupants car même les systèmes de traitement sophistiqués ne sont toujours pas capables de retirer de l’eau tous les polluants et produits chimiques.


Les eaux usées domestiques sont les eaux de lavage de vaisselle, des lessives, des douches ou des toilettes. Elles contiennent plusieurs substances polluantes telles que les résidus de produits ménagers, pharmaceutiques et cosmétiques. Elles contiennent également des matières fécales et beaucoup de matières organiques. Ces eaux qui ont été utilisé par les hommes ne demeurent pas les seules eaux polluantes car, les eaux pluviales qui s’écoulent sur les voies publiques lors des pluies sont également polluées (hydrocarbures, résidus de pneumatiques…). La plupart du temps, les eaux usées sont directement rejetées dans l’environnement (les lacs, les rivières, fleuves, étang, ruisseaux et autres cours d’eaux), un fait dont nombreux ignorent les conséquences. Parmi ces faits nuisibles il est utile de mentionner les répercussions sur les populations aquatiques et la faune. Aussi, s’ajoute dans certains cas la fermeture des plages, interdiction de pêcher, de consommer du poisson, des mollusques, des crustacés et bien d’autres.


En dépit du rejet aquatique, la collecte des eaux usées entraine également un rejet atmosphérique de certains produits chimiques volatils, tel que, le méthane, le dioxyde de carbone, dioxyde d’azote, le chlore… La production chimique des eaux usées a des effets néfastes sur la santé traduisant ainsi (l’irritation des yeux, des muqueuses des voies respiratoires, troubles cardiaques, du système nerveux, céphalées, nausées…). Si les eaux saines et l’atmosphère rejettent ces prédateurs, il n’en demeure pas moins pour le sol qui lui aussi n’admet pas ses aspects néfastes à caractères destructifs.


Le sol est une ressource très faiblement renouvelable au sens où sa dégradation peut être rapide, alors qu’il lui faut plusieurs milliers d’années pour se former et se régénérer. Ainsi, les eaux usées viennent acidifiées le sol. Cette acidification influence la fertilité des sols cultivables et augmente la biodisponibilité de certains éléments toxiques (métaux lourds) naturellement ou artificiellement dans les sols. Ce qui traduit un manque d’activité agricole.


Certains systèmes de collecte et de traitement des eaux d’égout sont combinés aux réseaux d’égouts pluviaux qui peuvent devenir surchargés durant des périodes de pluies abondantes, entrainant le rejet d’effluents partiellement traités ou non traités. De ce fait, un traitement régulier des eaux usées et une bonne gestion de nos déchets seraient un avantage pour notre environnement et notre santé.




KENGUE Cindy

Journaliste stagiaire AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here