LA DEPIGMENTATION : UN DANGER POUR LA SANTE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

LA DEPIGMENTATION : UN DANGER POUR LA SANTE

Partager

LA DEPIGMENTATION : UN DANGER POUR LA SANTE


La dépigmentation  est une Décoloration de la peau dont l'origine est souvent une dermatose. Elle peut également être liée à une maladie génétique ou un trouble émotionnel. La peau se décolore, car elle ne contient plus de mélanine c’est-à-dire  son pigment naturel.


Par contre, Beaucoup de personnes font actuellement recours à la dépigmentation volontaire afin d’éclaircir la teinte naturelle de leur peau. Ces personnes utilisent des produits détournés de leur usage médical ou de produits illégaux pour des raisons esthétiques. Sur plus de 160 produits qui ont été mis en évidence, les analyses ont relevé des proportions importantes de produits non conformes à la réglementation des produits cosmétiques et dangereux pour la santé à cause de la présence de substances interdites : environ 30% en 2009 et 40% en 2010. Ces produits (sous forme de crèmes, gels, laits corporels, huiles ou savons) sont utilisés seuls ou en association avec d’autres. Ils sont  en général appliqués sur tout le corps à une ou plusieurs fois par jour, le plus souvent pendant plusieurs années.

Pourquoi les femmes se dépigmentent la peau ?

Suivre la tendance est l’une des causes de la dépigmentation, mais l’envie d’être plus belle est la principale motivation. Certaines femmes pensent à se dépigmenter dans le but de rendre plus claire et plus attrayante leurs peaux. Celles-là n’hésitent pas à détruire leur mélanine au détriment de produits éclaircissants à base d’hydroquinone ou de corticoïdes.


Au Sénégal, certaines amies ou membres de la famille poussent des futures mariées à se dépigmenter la peau à quelques semaines du mariage afin que le teint de la femme soit beaucoup plus lumineux. Il y a un autre groupe de femmes qui pense que le fait d’éclaircir la peau attire beaucoup plus la gente masculine.

Les femmes enceintes face aux dangers des produits éclaircissants  

Les femmes dépigmentées durant leur grossesse courent beaucoup de risque. En effet, elles peuvent perdre l’élasticité de leur peau à cause des produits à base d’hydroquinone ou de corticoïdes. Ces femmes peuvent rencontrer des problèmes de cicatrisation en cas d’opération ou après un accouchement par césarienne. Au niveau du fœtus c’est surtout le petit poids de naissance et l’enfant peut se retrouver avec des problèmes oculaires vu l’utilisation des corticoïdes. La peau a un rôle de protection de l’organisme vis à vis des agressions lumineuses de l’environnement, mais également elle protège l’organisme lui-même.


Aujourd’hui, après les crèmes, place aux pilules pour femmes enceintes au Ghana. Cette pratique permet aux ghanéennes de donner naissance à des bébés avec une peau plus claire. Face à cette tendance dangereuse, les autorités ghanéennes ont dès lors décidé de traquer et de poursuivre en justice les entreprises et les individus en possession des comprimés illicites, qui franchissent clandestinement les frontières.


De plus, le glutathion en comprimés peut provoquer chez certaines personnes des réactions allergiques, qui se caractérisent par un gonflement de la peau ou par des éruptions cutanées sur certaines parties du corps. Par ailleurs, la recherche indique que certains ingrédients de la plupart des produits de blanchiment de la peau, y compris le glutathion, peuvent causer un cancer. L'usage d'une telle substance risque de provoquer des perturbations des fonctions cutanées normales en interférant avec la production de mélanine de la peau, et parfois même en affectant les niveaux d'hormones du corps.  

Les maux de la peau après une dépigmentation

Après avoir détruit la mélanine due à l’utilisation des produits éclaircissants, la peau devient vulnérable pour toute attaque bactérienne et microbienne. Concernant l’hydroquinone, elle peut provoquer des eczémas de contact et des irritations lors d’applications répétées. Il arrive aussi qu’elle produise l’effet inverse de celui recherché: des taches sombres et définitives se développent; elle peut même causer une ochronose, une coloration bleu noire de la peau, qui prend alors un aspect rugueux. «Nous voyons davantage de crèmes à base de corticoïdes, qui sont bien plus dangereuses», dixit le Dr Antoine Mahé, chef du service de dermatologie à l’hôpital Pasteur, à Colmar. «Les corticoïdes favorisent aussi le diabète et l’hypertension», indique le spécialiste, ajoutant que des cas exceptionnels de cancer de la peau ont été rapportés. 

La dépigmentation volontaire des lèvres une nouvelle tendance

C’est de plus en plus en vogue le fait d’éclaircir les lèvres grâce à des baumes en base de corticoïdes. Les fumeurs et fumeuses les utilisent afin d’adoucir et rendre les lèvres plus roses mais aussi plus pulpeuses. Les lèvres roses et lisses attirent facilement le sexe opposé.

La dépigmentation volontaire par injections

Une autre manière de dépigmenter la peau qui est d’ailleurs très répandue est l’utilisation des injections. Cette forme de dépigmentation se fait au moins deux fois par mois. Le prix varie entre deux mille à trois mille francs. Des femmes utilisent ces injections contenant de la cortisone (substance à effet éclaircissant) comme le Kénakor, un médicament utilisé généralement contre les maladies respiratoires. ll y a aussi  les quinacores, un produit destiné à soigner les rhumatismes qui est utilisé pour se dépigmenter. La particularité de ce produit, est l'effet secondaire produit. Elles se font aussi injecter du gluthatione qui est un des plus puissants antioxydants et ça blanchit la peau naturellement puisqu'il est tout à fait naturel.

Les produits éclaircissants, un lourd budget

Sur l’aspect économique, les usagers dépensent beaucoup d’argent chaque année afin d’avoir la peau claire et unifiée. Les affiches, les publicités, les réseaux sociaux et les séries télévisées qui mettent en avant des femmes avec un teint clair poussent les autres à se dépigmenter. Celles qui n’ont pas assez de moyens utilisent des produits de mauvaise qualité qui sont d’ailleurs néfastes pour leur santé. Ces produits coûtent environ entre 3000 et 5000 F CFA selon la marque utilisée. Tandis que d’autres n’hésitent pas à mettre des moyens pour dénicher toute une gamme afin d’avoir un résultat rapide et efficace pour au moins 35000 F CFA.  Selon le site lepoint.fr environ 20 % des femmes d'origine africaine utilisent des produits contenant de l'hydroquinone, pour un budget mensuel de 200 Euros.



Penda DJIGO

 AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here