Côte D’Ivoire : Un Projet Agro Écologique Autour du Cacao Financé à Hauteur de 11,8 M de Dollars - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Côte D’Ivoire : Un Projet Agro Écologique Autour du Cacao Financé à Hauteur de 11,8 M de Dollars

Partager

Côte D’Ivoire : Un Projet Agro Écologique Autour du Cacao Financé à Hauteur de 11,8 M de Dollars


La cote d’ivoire a reçu un financement de la part du conseil d’administration du fond vert pour le climat. C’est en effet un prêt à hauteur de 11,8 millions de dollars destiné à la culture du cacao dans le cadre du projet PROMIRE qui est le premier projet de réduction des émissions causées par le déboisement et la dégradation des forets.

En effet, la Côte d’Ivoire enregistre l’un des rythmes de déforestation les plus rapides au monde, dont deux tiers imputables à la culture de cacao.

En tant que premier producteur mondial du cacao, la cote d’ivoire, avec l’appui de l’organisation des nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) met en œuvre le projet « Promouvoir une production de cacao sans déforestation pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en côte d’ivoire ».

Grâce au projet PROMIRE, ce financement, reçu du fond vert climat avec l'aide de la FAO, sera destiné à aider une coopérative locale de producteurs de cacao biologique du bassin de la Mé dans le but d’améliorer leur accès au marché du commerce équitable.

Le projet promeut la culture à l’ombre du cacao plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité ainsi que la diversification du rendement des terres agricoles par l’incorporation de cultures vivrières telles que la banane plantain et le manioc.

Production de Cacao 2017/2018 (en tonnes)

Pays
Continent
Production/Tonne
Côte d'Ivoire
Afrique
1.964
Cameroun
Afrique
250
Ghana
Afrique
905
Nigéria
Afrique
255
Autres (Afrique)
Afrique
130
Brésil
Amériques
204
Equateur
Amériques
285
Autres (Amériques)
Amériques
330
Indonésie
Asie & Océanie
240
Papouasie-Nouvelle Guinée
Asie & Océanie
40
Autres (Asie & Océanie)
Asie & Océanie
46

Les 11,8 M USD reçu sont destiné à un projet à long terme qui vise entre autres l’installation des pratiques agro-forestières émettant peu de Carbonne sur 3 650 hectares. Cela fait partie des ambitions de la FAO et de la Côte d’ivoire qui pourront encourager 600 000 petits exploitants des régions d’Agnéby-Tiassa, de la Mé et du sud-Comoé à opérer des changements dont ils pourront en tirer profit.

 D’ailleurs, un chercheur de l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo a signalé que le couvert forestier de la cote d’ivoire était estimé au début du 20ème siècle à 16 millions d’hectares mais aujourd’hui, il ne reste plus qu’environ 2,5 millions d’hectares. 

Selon la FAO, la Côte d’ivoire fait partie des pays qui ont connu une déforestation les plus rapides au monde dont deux tiers imputables à la culture de cacao en plein soleil.

Ainsi, ce projet démontre que la FAO est déterminée à aider le pays à surmonter ces problèmes face à la déforestation agressive.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here