Climat : où les événements extrêmes font le plus de victimes - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Climat : où les événements extrêmes font le plus de victimes

Partager

Climat : où les événements extrêmes font le plus de victimes


À mesure que notre planète continue de se réchauffer, les phénomènes météorologiques extrêmes ont tendance à devenir plus fréquents et plus intenses. Les populations du Sud-Est de la France en font notamment l'expérience avec l'aggravation de l'ampleur des épisodes méditerranéens constatée ces dernières années. Mais le phénomène affecte les populations dans le monde entier, en particulier dans les pays en développement les plus pauvres où les habitants sont les plus vulnérables face aux événements climatiques extrêmes.

D'après les données du Global Climate Risk Index 2019 de l'association environnementale Germanwatch, environ un demi-million de personnes ont perdu la vie dans le monde à cause de phénomènes météorologiques exceptionnels entre 1998 et 2017, tandis que les pertes économiques associées sont estimées à 3 470 milliards de dollars (en parité de pouvoir d'achat). Comme le montre notre infographie, les pays des Caraïbes, d'Asie du Sud et du Pacifique sont globalement les plus touchés. La Birmanie est de loin le pays qui compte le plus de victimes avec une moyenne de 7 000 décès par an au cours de cette période, soit environ 14 pour 100 000 habitants.

Mais les pays développés sont également impactés. La France se classe ainsi au onzième rang mondial en matière de décès causés par des événements climatiques extrêmes entre 1998 et 2017, avec un ratio de 1,82 pour 100 000 habitants. Les inondations, les tempêtes et surtout les canicules ont été la cause des 20 000 décès liés au climat enregistrés en France au cours des deux dernières décennies.

Infographie: Climat : où les événements extrêmes font le plus de victimes | Statista Source

AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here