Mali : Le Jeune Camerounais Hisse son Ecole d’architecture au Premier Rang du Concours ARCHI-NOW - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Mali : Le Jeune Camerounais Hisse son Ecole d’architecture au Premier Rang du Concours ARCHI-NOW

Partager

Mali : Le Jeune Camerounais Hisse son Ecole d’architecture au Premier Rang du Concours ARCHI-NOW



Mali - AGM      Le projet du camerounais Nkapemin Njikam Stéphane de l’école supérieur privé d’architecture (ESIAU) reçoit le premier prix du concours international d’architecture dénommé ARCHI-NOW.

Le dit concours a été initié par Chorus Architecture dans l’optique de « récompenser l’excellence ». C’est une plateforme africaine multidisciplinaire de recherche et développement en architecture et dans les domaines connexes (art, design, environnement, développement durable, etc.), qui réfléchit à la réappropriation des intelligences endogènes. Près de 150 candidats de 21 pays y avaient pris part dont des étudiants et professionnels du secteur de l’architecture sur les thèmes et les enjeux de la résilience et de l’innovation dans l’environnement bâti  axé sur des modalités comme « économie, culture, environnement et durabilité énergétique ». 

Le jeune camerounais s’est distingué lors de cette deuxième édition du prestigieux concours ARCHI-NOW sur le thème « Local 2.0 » à travers l’originalité de son thème de fin d’études intitulé : « Projet urbain et développement durable, P.F.E Architecture d’urgence : Cas des déplacés et réfugiés de Faladié dans le district de Bamako au Mali. » 

Un projet inspiré des conditions de vie « précaires » des déplacés  internes du site de Faladié dans la capitale malienne qui selon le lauréat sont  « des milliers de personnes qui vivent justement dans une décharge d’ordures ». Un exemple de projet qui vise à transformer des problèmes en solutions durables. Pour y parvenir, la démarche choisie s’inscrit dans une éco-approche, utilisant des matériaux locaux biodégradables et moins coûteux.  A en croire l’heureux élu du jour, « il s’agit de recycler d’abord les ordures pour constituer des matériaux de constructions venant du plastique recyclé en briques compressées qui serviront à faire les fondations de soubassement. » L’architecte mise sur des matériaux locaux, « Ensuite, le bambou sera l’ossature et la structure de l’habitacle et pour le gros des murs. Nous allons utiliser des bottes de pailles compressées qui, grâce à leur poids vont être de bon isolants thermiques et vont permettre maintenir un confort thermique à l’intérieur » a confié Nkapemin Njikam Stéphane au micro de nos confrères de la télévision nationale du Mali. 

Un prix qui traduit la vision futuriste d’une entreprise Camerounaise, Chorus Architecture qui envisage d’ores et déjà un « monde post-carbone » avec des projets en harmonie avec « le milieu naturel » où il est mis en œuvre avec de procédés respectueux de l’environnement et des matériaux « locaux moins coûteux ». 

Également sur les plus hautes marches du podium, le Brésilien, Guilherme Biondo Milani et la Polonaise, Martyna Adamczykt qui retournent avec respectivement le 2ème et 3ème prix du concours.

En outre, ce prix vient conforter non seulement la dimension internationale de l’école supérieure d’ingénierie et d’architecture et de l’urbanisme ESIAU mais aussi son niveau d’excellence, un établissement d’enseignement supérieur privé du Mali, crée en 2005. Elle a assuré la formation technique du lauréat et forme également des étudiants de plusieurs pays du continent.   


Alassane SOW

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here