LES VAQUITAS EN DANGER CRITIQUE D'EXTINCTION - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

LES VAQUITAS EN DANGER CRITIQUE D'EXTINCTION

Partager

 
LES VAQUITAS EN DANGER CRITIQUE D’EXTINCTION

AGM/            Des scientifiques viennent de tirer une nouvelle fois la sonnette d'alarme sur l'avenir de la vaquita ou marsouin du Pacifique. Selon les recherches, il ne resterait plus qu'une dizaine de spécimens dans le golfe de Californie et ils pourraient disparaitre d'ici quelques années voire mois si rien n'est fait pour les sauver.

 

C'est l'une des 100 espèces les plus menacées au monde et elle semble plus que jamais se rapprocher de l'extinction. Chaque année, la population de ce mammifère marin endémique du golfe de Californie ne cesse de décliner et elle atteint désormais un seuil critique. Alors qu'environ 600 individus étaient répertoriés en 1997, un programme de surveillance acoustique menée dans la région a révélé que la population globale a chuté de 98% depuis 2011. Elle atteindrait désormais à peine une dizaine d'individus (entre six et vingt-deux selon les estimations). Un chiffre tellement faible qu'il pourrait être synonyme de disparition du vaquita d'ici quelques années voire mois. Les marsouins ou encore appelé vaquitas sont d’adorables mais timides mammifères marins semblables à des petits dauphins.

 

La principale menace qui pèse sur les marsouins du Pacifique est bien connue. Ces petits cétacés sont le plus souvent victimes des filets de pêche illégaux disposés pour capturer une autre espèce en danger critique, le totoaba. Ce grand poisson argenté fait en effet l'objet d'une surpêche intense visant à récupérer sa vessie natatoire qui s'arrache à prix d'or en Chine notamment pour la médecine traditionnelle.

 

Face aux critiques croissantes, le Mexique a pris des mesures contre ce braconnage et a fini par interdire totalement en 2017 l'utilisation de la plupart des filets maillants dans l'aire de répartition du marsouin. Toutefois, les écologistes dénoncent des contrôles et une application de la loi insuffisants, expliquant que la pêche illégale continue de s'intensifier dans la région. Les estimations révèlent que, près de la moitié des marsouins restants seraient tués chaque année par ces filets contre lesquels le Mexique est maintenant appelé à réagir. 

 

Selon GEO, Si la situation est au rouge, tout n'est pas perdu pour le marsouin d'après les spécialistes. La population connait encore des naissances et les individus restants semblent en bonne santé. Mais la marche de manœuvre est dramatiquement limitée pour empêcher la perte définitive des vaquitas.  



KENGUE Cindy

Journaliste stagiaire/ AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here