La vipère du Gabon : l’une des plus dangereuses - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

La vipère du Gabon : l’une des plus dangereuses

Partager

 La vipère du Gabon : l’une des plus dangereuses


 

AGM/  Bitis gabonica est certainement l’une des vipères les plus venimeuses au monde. Issue de la famille des Viperidae, elle est réputée pour son camouflage des plus efficaces sur des sols feuillus d’Afrique équatoriale, à cause de la couleur de sa peau qui s’y confond parfaitement, et de sa tête en forme de feuille morte. Originaire du Gabon, elle est la vipère la plus grosse au monde et se distingue par son caractère nocturne et sa discrétion religieuse.


Ses caractéristiques

Détenant le record de quantité de venin produit par un serpent, la vipère du Gabon est très compétente en chasse. Elle est dotée d’un venin hémotoxique qui agit directement dans les tissus de sa victime, ce qui est un avantage, car elle est très flemmarde. Ses crochets sont ceux les plus longs de toute l’espèce : ils mesurent 5cm et sont chargés de son venin. Elle a des organes sensoriels très sensibles qui lui permettent de facilement détecter ses proies. Si ses crochets sont aussi longs, c’est pour permettre à son venin d’atteindre le cœur des petites proies qui sont ses préférées. Son venin n’est pas très puissant pour neutraliser ses proies, mais son efficacité réside dans l’énorme quantité injectée. Si elle est réputée pour son mode de chasse rapide, la Bitis gabonica est néanmoins la vipère la plus massive du monde et l’une des plus lentes dans ses déplacements.


Vipère du gabon/@Pixabay
 Elle mesure 1mètre 20 de longueur en moyenne, mais peut atteindre 1m80. L’estomac vide, elle pèse généralement 8,5 kg à l’âge adulte. Le mâle se distingue de la femelle par la longueur de sa queue, la longueur totale de son corps et par son poids (la femelle est généralement plus lourde). En période de reproduction, les mâles s’affrontent : gagne celui qui se sera retrouvé la tête en bas. Cette vipère est ovipare, cela signifie que la période d’incubation a lieu dans le corps de la mère. A chaque portée, naissent des bébés serpents d’une trentaine de centimètres, produisant du venin et prêts à chasser.





La tête de la vipère est assez élargie vers l’arrière et a deux petites excroissances sur le museau qui font que l’on la confonde avec la vipère rhinocéros (Bitis nasicornis) qui, elle a des cornes beaucoup plus développées.


Autres…

Une morsure de cette espèce, si elle n’est pas traitée à l’aide d’un anti-venin, peut entrainer des hémorragies, des problèmes respiratoires et même des complications cardiaques. La détérioration des tissus par le venin peut conduire à une amputation du membre.


Dans plusieurs zones d’Afrique, Bitis gabonica est prisé et chassé pour sa viande tendre, son cuir et pour la confection de médicaments traditionnels.


 

PAMOUANDE Princesse Difira

Journaliste Stagiaire/AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here