FIEVRE JAUNE : LE SENEGAL DEMARRE UNE CAMPAGNE DE VACCINATION A TAMBACOUNDA ET KEDOUGOU - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

FIEVRE JAUNE : LE SENEGAL DEMARRE UNE CAMPAGNE DE VACCINATION A TAMBACOUNDA ET KEDOUGOU

Partager

FIEVRE JAUNE : LE SENEGAL DEMARRE UNE CAMPAGNE DE VACCINATION A TAMBACOUNDA ET KEDOUGOU


AGM-SENEGAL    Le lancement officiel de la campagne de vaccination contre la fièvre jaune a été effectué dans les régions de Tambacounda et Kédougou. Ces deux régions de l’est du Sénégal ont démarré l’inoculation le lundi 15 février dernier afin de sauver les populations de l’épidémie de fièvre jaune. Prévue du 15 au 24 février 2021, cette vaccination cible toute la population des régions sénégalaises de Tambacounda et de Kédougou, sauf les enfants de moins de neuf mois et les femmes enceintes, a indiqué la RTS.


Pour mieux sensibiliser, le gouverneur de la région de Kédougou, du maire ainsi que l’inspecteur de l’éducation et de la formation ont pris part à cet évènement. Ils ont tous pris leurs doses afin de montrer que cette vaccination protège à vie contre la fièvre jaune. Il en est de même à Tambacounda quand le gouverneur et le médecin chef acceptent d’inoculer des vaccins qui vont décimer la population.


Malgré les efforts consentis par les autorités pour assurer la sécurité des populations et gagner leur confiance, certains doutent encore de la viabilité de ce vaccin vu les polémiques autour du vaccin contre la covid-19. Le docteur Fodé Danfakha, par ailleurs médecin chef du district de Kédougou a même signalé que malgré l’adhésion des uns, certains sites refusent le vaccin. Une situation qu’il a d’ailleurs tolérer devant la foulée.


Cette campagne de vaccination contre la fièvre jaune ciblant plus de 600.000 personnes dans ces deux régions à savoir Kédougou et Tambacounda se fera dans 52 sites dénombrés. Mais l’objectif est d’atteindre un taux de couverture élevé de 95% pour assurer l’élimination de la fièvre a indiqué le ministère de la santé et de l’action sociale, en s’attendant à un renforcement de la communication auprès des populations.


Pour rappel, l’épidémie de fièvre jaune avait été confirmée au pays en décembre après l’apparition de huit cas dont deux décès répertoriés dans trois régions. Les huit cas signalés étaient répartis entre Touba (1), Kidira (4), Kédougou (1), Saraya (1) et Thilogne (1). Selon un communiqué du ministère, le vaccin contre la fièvre jaune a été intégré dans le Programme élargi de vaccination au Sénégal et y est administré dès l'âge de neuf mois.



Amélia DACOSTA

Journaliste AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here