EXPLOITATIONS MINIERES : L'ENTREPRISE MAURITANIENNE QUI PROGRESSE DANS LES ACTIVITES AURIFERES - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

EXPLOITATIONS MINIERES : L'ENTREPRISE MAURITANIENNE QUI PROGRESSE DANS LES ACTIVITES AURIFERES

Partager

EXPLOITATIONS MINIERES : L'ENTREPRISE MAURITANIENNE QUI PROGRESSE DANS LES ACTIVITES AURIFERES


L'industrie minière est le secteur économique qui englobe les activités de prospection et d'exploitation de mines. Elle concerne l'extraction des minéraux, de terres rares et des métaux dont le cuivre, le fer ou l'or. Son activité est cadrée dans la plupart des pays par un code minier qui va maintenir l’attractivité du secteur.


Les prix du métal et du pétrole ayant pratiquement triplé, les états africains qui possèdent de riches ressources minières ont connu entre 2002 et 2007 une période de prospérité dans ce secteur selon le site un.org/africarenewal/fr. Les compagnies minières s’adonnaient  à une compétition féroce pour ouvrir de nouvelles mines afin de satisfaire une demande mondiale en expansion.


Amadou Cheikh Abdoulaye Djigo
En Afrique, des pays comme le Sénégal, la Mauritanie entres autres ont vu la naissance des entreprises minières qui exploite l’or. Dans le pays de Mohamed Ould el-Gazaouani, une entreprise orientée vers l’exploitation de l’or a vu le jour. Il est connu sous le nom de Kinross Tasiast.


L’équipe d’Africa Green Magazine a eu l’honneur de s’entretenir avec Monsieur Amadou Cheikh Abdoulaye Djigo, Mining Load and Haul Superintendent dans cette entreprise d’exploitation d’or.


Quel est votre parcours académique et les motivations qui vous ont orienté vers une entreprise minière ?

Je me nomme Amadou Cheikh Abdoulaye Djigo plus connu sous Amasy Djigo. Je suis Mining Load and Haul Superintendent dans la mine d’or Kinross Tasiast en Mauritanie. Après l’obtention de mon Bac en 2004, en série D au lycée que je suis parti à Dakar pour poursuivre mes études universitaires à l’Université Dakar Bourguiba. A l’époque, je me suis inscrit à l’UFR Génie en Informatique pendant quatre ans. C’est par la suite que je suis retourné au pays pour travailler dans le domaine des nouvelles technologies. Un rêve que je n’ai pas réalisé avant de rejoindre en Août 2010 Tasiast, qui était détenu en ce moment par la société Red Back, en tant que dispatcher. Avec mon background en informatique, j’étais le candidat idéal pour ce poste qui n’existait qu’à la SNIM et qui était nouveau chez Tasiast.


Le travail de dispatcher m’a fait aimer la mine et tout ce qui est en relation avec. Et actuellement, je peux même dire que je me sens plus minier qu’informaticien car j’ai suivi beaucoup de formations qui m’ont permis de passer de Dispatcher à Mining Supervisor pour finir Mining Superintendent en 2018, le poste que j’occupe actuellement.

Parlez-nous de Kinross Tasiast de ses objectifs et engagements

La mine d’or de Tasiast est exploitée depuis 2010 par Kinross Gold Corporation à travers sa filiale Tasiast Mauritanie Limited S.A. (TMLSA) qu’elle détient à 100%. Située au milieu de grandes étendues désertiques, à 300 kilomètres au nord-est de Nouakchott, dans la région de l’Inchiri, Tasiast est une exploitation à ciel ouvert. L’or que renferme le minerai est extrait des fosses et récupéré grâce à une usine de traitement et à des installations de lixiviation en tas. Les réserves en or prouvées et probables de Tasiast sont aujourd’hui estimés à 7,861 millions d’onces d’or (un peu plus de 220 tonnes).


Plus de 3800 personnes travaillent de manière permanente à Tasiast pour TMLSA et ses sous-traitants. Des équipes formées à tous les métiers de l’industrie minière y opèrent jour et nuit, sept jours sur sept, pour extraire le précieux métal jaune. En 2017, la production de la mine était de 243,240 onces, soit près de 6,8 tonnes d’or.


Avec l’ambition d’en faire une mine répondant aux meilleurs standards internationaux, Kinross a investi massivement dans des infrastructures essentielles pour faire de Tasiast une mine de standard international, dotant Tasiast d’infrastructures et d’équipements permettant aux employés d’y travailler en toute sécurité tout en minimisant le plus possible son impact sur l’environnement.


L’impact de la mine s’étend bien au-delà de la zone de Tasiast. Engagé pour une exploitation minière responsable et créatrice de valeur durable, Kinross est un partenaire de premier plan pour la Mauritanie à travers les retombées importantes que génère la mine pour l’économie nationale et pour le développement des communautés locales.


L’entreprise contribue-t-elle efficacement à l’économie du pays ?

En septembre 2020, Tasiast a remis 38 ambulances dotées de matériel médical (civières, respirateurs avec oxygène médical, défibrillateurs pour réanimation cardiaque et instruments de premiers secours...) au Ministère de la Santé.


Ces ambulances sont utilisées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Ensuite, l’entreprise Tasiast suit de près la situation afin d´apporter de nouvelles contributions et soutenir la Mauritanie en cette période de crise sanitaire.

 


Tasiast continue de fournir de substantiels avantages à la Mauritanie et double son paiement de royalties au troisième trimestre 2020. TMLSA a ainsi versé au Gouvernement 13,2 millions de dollars US, soit le double du montant qui aurait été payé pour la même période.


Dans un communiqué de presse, Tasiast mentionne également l’empreinte positive de La Société en Mauritanie à travers son soutien au Gouvernement et ses nombreuses contributions au bien-être social et économique du pays."

 

Les employés sont-ils à majorité mauritanienne ? Y a-t-il d’autres nationalités qui y travaillent ?

Les employés sont pour la grande majorité mauritanienne, à 94%. On y trouve différentes nationalités : sénégalaises, tanzaniennes, ghanéennes, marocaines…

 

Quelles sont les mesures que l'entreprise a prises par rapport à la protection de l'environnement ? 

Nous sommes vigilants en matière de protection de l'environnement et recherchons constamment des méthodes pour réduire l'impact environnemental de nos opérations. Nous visons toujours à atteindre et, si possible, dépasser les exigences réglementaires liées à notre performance environnementale. Toutes nos opérations à Tasiast sont conçues pour ne produire aucun rejet dans l’environnement sur différents plans...

La gestion des déchets

Nous cherchons à réduire la production de déchets en appliquant le principe des 4 R: réduire, réutiliser, recycler et récupérer. Depuis 2010, Kinross a investi massivement dans des infrastructures modernes pour le traitement de l'eau et des déchets solides. 

La gestion des produits chimiques

Le cyanure et la soude caustique sont utilisés dans le circuit de traitement pour extraire l’or du minerai.

 

En janvier 2017, Tasiast a été certifiée totalement conforme au Code international de gestion du cyanure. Cela signifie que la mine utilise le cyanure pour l’extraction de l’or de manière sûre pour ses employés, les communautés locales et l’environnement. Le Code de gestion du cyanure a été développé par l’industrie minière sous la supervision du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Kinross Gold Corporation a été l’une des premières sociétés signataires de ce Code et toutes ses opérations dans le monde sont certifiées conformes à ce dernier. 

La protection des communautés locales

Notre système de traitement en circuit fermé permet d’éviter tout risque pour les communautés locales résidant autour de Tasiast. Nos activités ne génèrent pas de substances nocives dans l'environnement. Nous avons construit des clôtures pour protéger le bétail contre l'exposition à des substances chimiques ou des blessures dues à nos équipements. 

 



Pour plus d’info: Lien

 Penda DJIGO

AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here