Les chefs d’Etat font des « promesses pour la nature » - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Les chefs d’Etat font des « promesses pour la nature »

Partager

 Les chefs d’Etat font des « promesses pour la nature »



Plusieurs dizaines de milliers d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction. La biodiversité contribue à la protection contre les maladies. Aujourd’hui, de nombreux États veulent s’engager davantage en faveur de la protection des espèces.


Dans une déclaration commune, des chefs d’État ou de gouvernement de plus de 60 pays ont souligné leur intention de renforcer leur volonté de préserver la biodiversité dans le monde. Ils ont adopté ensemble, lundi à New York, en marge du débat général des Nations unies, ce que l’on appelle une « promesse pour la nature ».


« En soutenant cette promesse pour la nature, nous nous engageons non seulement à parler, mais à faire des actes significatifs et à rendre des comptes réciproques pour faire face à la crise de la planète », a-t-il déclaré. Il s’agit notamment de mettre un terme à la pêche non réglementée et au braconnage et d’arrêter les déchets plastiques dans les mers d’ici 2050.

La nature intacte protège contre les maladies

Parmi les partisans figuraient la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. « La biodiversité est notre assurance-vie: elle fournit de l’air pur et de l’eau, de la nourriture, des matériaux de construction et des vêtements. Elle crée des emplois et des moyens de subsistance », a déclaré la ministre fédérale de l’Environnement Svenja Schulze (SPD) par message vidéo. « Et comme l’a montré très clairement la pandémie de coronavirus, un environnement naturel intact nous protège des maladies et peut guérir. »


De nombreux grands états, comme le Brésil, l’Inde, les États-Unis et la Chine, n’ont pas participé à cette action. Mercredi, les Nations unies organisera pour la première fois un événement de haut niveau sur la protection de la biodiversité, mais aucun document final commun n’est prévu. C’est un « témoignage de pauvreté », a commenté Florian Titze de l’association de protection de la nature WWF Allemagne.


Récemment, un rapport des Nations unies a indiqué qu’aucun des 20 objectifs fixés pour 2020 il y a dix ans n’avait été atteint. Une conférence des Nations unies sur la biodiversité est prévue l’année prochaine à Kunming, en Chine. « Kunming doit faire de la biodiversité une préoccupation omniprésente et une question politique », a déclaré Volkan Bozkir, président de l’Assemblée générale des Nations unies. « Tout le monde doit comprendre les risques de l’inaction. »


AGM

Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here