Sciences: Les médecins diagnostiquent un cancer avancé - chez un dinosaure - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Sciences: Les médecins diagnostiquent un cancer avancé - chez un dinosaure

Partager

Sciences: Les médecins diagnostiquent un cancer avancé - chez un dinosaure


Cet os déformé est le premier exemple clair de tumeur maligne diagnostiquée chez un dinosaure. Le péroné partiel - un os de la jambe - appartenait à un Centrosaurus cornu, herbivore qui vivait il y a environ 76 millions d'années dans l'actuel Dinosaur Park, dans le sud de l'Alberta au Canada.


Les paléontologues ont d'abord pensé que la forme étrange de l'os était due à une fracture qui n'avait pas guéri proprement. Mais une nouvelle étude, publiée aujourd'hui dans The Lancet Oncology , compare la structure interne du fossile (ci-dessus) avec une tumeur osseuse d'un patient humain pour rechercher un diagnostic. La conclusion: Le dinosaure souffrait d'ostéosarcome , un cancer qui, chez l'homme, s'attaque principalement aux adolescents et aux jeunes adultes. La maladie provoque des tumeurs du tissu osseux immature, souvent dans les os longs de la jambe.

© MUSÉE ROYAL DE L'ONTARIO / UNIVERSITÉ MCMASTER

Ce n'est pas la première fois qu'un cancer est découvert dans des restes fossiles. Les scientifiques ont identifié  des tumeurs bénignes dans des   fossiles de Tyrannosaurus rex  et de l'  arthrite  chez des hadrosaures à bec de canard, ainsi qu'un  ostéosarcome chez une tortue de 240 millions d'années . Mais les chercheurs affirment que leur étude est la première à confirmer un diagnostic de cancer des dinosaures au niveau cellulaire.


Des scientifiques, y compris des paléontologues, des pathologistes, un chirurgien et un radiologue, ont examiné le fossile entier avec des tomodensitométries à haute résolution et ont examiné des coupes minces au microscope pour évaluer la structure des cellules. Ils ont constaté que la tumeur était suffisamment avancée pour qu'elle sévisse probablement chez l'animal depuis un certain temps. Un cas similaire chez un humain, non traité, serait probablement mortel, écrivent-ils. Cependant, comme le fossile a été trouvé dans un lit d'os avec de nombreux autres   spécimens de Centrosaurus , le dinosaure est probablement mort dans une inondation avec le reste de son troupeau et non du cancer.


Les chercheurs affirment que leur diagnostic montre qu'un examen plus attentif des malformations fossiles inhabituelles à l'aide de techniques modernes d'imagerie et de diagnostic peut porter ses fruits, conduisant à de nouvelles connaissances sur les origines évolutives des maladies.

 

AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here