Cameroun: Les éleveurs Mbororos contestent une concession provisoire de 100 000 hectares dans la partie septentrionale du Cameroun - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Cameroun: Les éleveurs Mbororos contestent une concession provisoire de 100 000 hectares dans la partie septentrionale du Cameroun

Partager

Cameroun: Les éleveurs Mbororos contestent une concession provisoire de 100000 hectares dans la partie septentrionale du Cameroun


«Situation des éleveurs Mbororos et agriculteurs vivant à Mbakana, dans l’arrondissement de Tignère, département du Faro et Déo», région de l’Adamaoua. Tel est l’objet d’une lettre adressée le 14 août 2020 au ministre camerounais des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Henri Eyébé Ayissi, par Ousmanou Biri, président régional de l’Association pour le développement culturel des Mbororos du Cameroun (Mboscuda).

 Dans cette correspondance, au nom des Mbororos, communauté d’éleveurs nomades bien connue au Cameroun, l’auteur dénonce la concession provisoire de 100000 hectares accordée en 2018 à un investisseur, dans le cadre dun projet d’élevage. Problème : environ 100 familles d’éleveurs et agriculteurs Mbororos exploitent depuis des décennies cette dépendance du domaine national, et n’entendent pas l’abandonner.

 «Courant 2018, ils (éleveurs Mbororos) ont été surpris de voir Abdoulahi Aboubakar déployer d’énormes moyens matériels et humains sur le terrain (querellé, NDLR), en vue de l’édification d’une clôture. Les différentes tentatives de résolution de ce litige au niveau du lamidat, de la sous-préfecture et de la préfecture ont été vaines et les menaces d’expropriation persistaient. D’où la plainte portée contre le susnommé devant les tribunaux de première et grande instances de Tignère, et dont le verdict est attendu», peut-on lire dans la correspondance adressée au ministre Eyébé Ayissi.

À en croire le trihebdomadaire régional L’œil du Sahel, la sortie du président régional de l’Association pour le développement culturel des Mbororos du Cameroun n’est pas fortuite. Elle est consécutive à une correspondance récemment adressée à l’investisseur Abdoulahi Aboubakar par le préfet du département du Faro et Déo.

«J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir saisir le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières pour l’attribution d’un site en concession, conformément aux dispositions de l’article 7 du décret N° 76-166 du 27 avril 1976 fixant les modalités de gestion du domaine national, qui énonce que, les concessions de moins de 50 hectares sont attribuées par arrêté du ministre chargé des domaines. Celles de plus de 50 hectares sont attribuées par décret présidentiel», écrit le préfet Auguste Essomba. Cette correspondance a été aussitôt considérée par la communauté Mbororos comme un soutien voilé à l’investisseur Abdoulahi Aboubakar.



AGM
Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here