Sénégal/Forêt de Mbao : le poumon vert de Dakar encore attaquée ? - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Sénégal/Forêt de Mbao : le poumon vert de Dakar encore attaquée ?

Partager

Sénégal/Forêt de Mbao : le poumon vert de Dakar encore attaquée ?


Faisant parti du domaine classé de l’Etat, la forêt de Mbao, avec sa superficie qui est passé de 815 ha à environ 722,5 ha est encore sous la menace d’activité humaine. Apres le déclassement d’une partie pour des raisons de projets immobilier « Mbao ville neuve » (20 hectares), de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio (35hectares), et de la réalisation du train express régional (20hectares), aujourd’hui, une nouvelle polémique tourne autour des 10 hectares que demande la mairie de Pikine pour l’extension du cimetière de ladite commune. Une requête qu’a fustigée les jeunes de la plateforme « développement durable de Mbao ».

En effet, le maire Abdoulaye Timbo, à travers sa lettre n°814 avait sollicité l’obtention de cette espace auprès du ministre de l’environnement et du développement durable Abdou Karim Sall. Ce dernier, dans sa lettre n° 2311 lui avait également exprimé sa volonté de présider une réunion de la commission régionale de conservation des solutions dans le but de donner suite à sa requête.

Cependant, le ministre de l’environnement avait réconforté les jeunes de Mbao le 23 juin 2020 en les assurant que la procédure de déclassement de la forêt n’est pas enclenché et qu’il s’érigerait lui-même en bouclier contre ce projet pour défendre les intérêts de sa commune. Mais aujourd’hui,  la plateforme se désole du comportement du Ministre concernant cette affaire, car selon leur coordonnateur Guirane Diène, ils ont découvert que c’est leur « bouclier » qui a instruit par acte n°2311 du 15 juin 2020, le gouverneur de Dakar pour la convocation de la commission régionale de conservation des sols. Ceci dans le but d’attribuer les 10 hectares au maire Abdoulaye Timbo.

En ce qui ce qui concerne la protection de l’environnement, ces jeunes avancent que le ministre en tant que premier protecteur de la nature, a trahi ses principes. Babacar Gueye, un des membres de la plateforme est resté ferme sur sa position en disant non à une transformation d’une partie de la forêt classé de Mbao pour en faire un cimetière. Ce dernier rappel qu’il existe un site qui a été déjà déclassé à Pikine ouest et qui fait office de cimetière pour cette localité.

Pour rappel, la forêt classée de Mbao est l’un des derniers poumons vert de Dakar. Elle a été immatriculé au nom de l’Etat en 1908 et c’est en 1940 qu’elle est devenue un espace classé pour la conservation de la biodiversité forestière par arrêté 979/SE/F. ce serait également, l’une des raisons pour lesquelles les membres de la plateforme « développement durable de Mbao » ont interpellé le président de la république SE. Macky Sall afin qu’il puisse régler la situation.


 Par Amélia Dacosta
Journaliste AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here