L’HUILE DE PALME, UN PRODUIT DE CONSOMMATION TRÈS SOLLICITÉ MAIS NÉFASTE POUR LA SANTÉ AU YEUX DE CERTAINES ONG - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

L’HUILE DE PALME, UN PRODUIT DE CONSOMMATION TRÈS SOLLICITÉ MAIS NÉFASTE POUR LA SANTÉ AU YEUX DE CERTAINES ONG

Partager

L’HUILE DE PALME, UN PRODUIT DE CONSOMMATION TRÈS SOLLICITÉ MAIS NÉFASTE POUR LA SANTÉ AU YEUX DE CERTAINES ONG


L’huile végétale de palme généralement consommée en Afrique se fait de plus en plus rare. Le palmier, originaire d’Afrique tropicale qui produit également du vin a pratiquement diverse fonction. La production d’huile de palme en Indonésie et en Malaisie qui représente plus de 85% de la production mondiale, a soulevé des débats au niveau de certaines organisations internationales.

L’huile de palme, ingrédient traditionnel des cuisines d’Afrique, d’Amérique du sud et d’Asie est souvent utilisé en remplacement des graisses animales. Ce qui explique les controverses au sujet de son impact sur la santé humaine, ainsi que l’impact de sa production sur l’environnement et des conditions de travail liées a la culture des palmiers à huile. Sa haute teneur en acides gras saturés est d’ailleurs très critiquée par certains scientifiques. En 2015, une méta-analyse a conclu que l’huile de palme a un impact négatif sur le taux de cholestérol semblable à celui des graisses animales. Une situation qui a peut-être poussé les ONG a dénoncé le développement des plantations de palmiers à huile. Plantation qui pour eux, entraînerait une déforestation en Malaisie, Indonésie, et Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Noix de palme
Cela n’empêche qu’il faut reconnaître que cette huile rouge, non raffiné et ni traité est considéré comme l’aliment naturel le plus riche en alpha et β-carotène. Elle a d’ailleurs été une fois utilisée au Burkina Faso pour lutter contre les carences en vitamine des populations. L’huile de palme est en effet classée deuxième huile plus riche en vitamine E après celui du germe de blé.  Cette huile également utilise pour la fabrication du savon et produits esthétiques participe aussi à des travaux industriels en faisant usage comme lubrifiant mécanique.  

En guinée Bissau, beaucoup de femmes n’extraient plus de l’huile mais préfèrent plutôt vendre les graines pour se faire plus d’argent en fournissant moins d’énergie. Même les hommes sont de moins en moins attachés à grimper les palmiers pour cueillir les graines. Cela fait partie des causes de la disparition silencieuse de ce produit qui auparavant coûtait moins cher en Afrique de l’ouest.

Aujourd’hui, ce produit originaire d'Afrique qui est beaucoup consommer sur le marché africain tend à perdre sa notoriété aux yeux de certains consommateurs. Ceci serait dû à la qualité du produit et au prix élevé.
De plus, les paysans préfèrent vendre directement les graines au lieu de les transformer car cela rapporte plus d’argent et, ne nécessite pas beaucoup d’efforts requis lors du processus de production de l'huile.

Malgré les combats menés par des ONG pour dénoncer la prolifération de cette plante dans le monde, l’huile de palme demeure toujours pour les hommes un produit essentiel à l’usage alimentaire et médicinal. Et ceci remonte au moins à 500 000 ans selon des archéologues égyptiens.

Amélia Dacosta
Journaliste stagiaire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here