AgriPME : 159.832 agriculteurs vulnérables touchés - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

AgriPME : 159.832 agriculteurs vulnérables touchés

Partager

AgriPME : 159.832 agriculteurs vulnérables touchés

La gestion des subventions de l’Etat à travers le projet AgriPME grâce à l’utilisation de la téléphonie mobile enregistre de bons résultats.

Le porte-monnaie électronique a touché 159.832 agriculteurs vulnérables, soit 65,4% de la cible contre 66.186 en 2017. Durant la même période, le niveau de la subvention des engrais a été porté à 4.000FCFA/sac de 50kg d’engrais contre 3.000F en 2016 et 2017.
Le nombre total de bénéficiaires à toucher en 2018 a été également porté à 244.597 pour une cible de 40.000.

La CAGIA pilote la réforme de libéralisation du secteur  

Outre le porte-monnaie électronique, des engrais ont été mis à la disposition des agriculteurs sur toute l’étendue du territoire national.
Au cours de la campagne agricole 2018/2019, 25 sociétés privées ont sollicité et obtenu des agréments pour l’importation et la distribution des engrais au Togo contre 22 en 2017/2018. Tout comme en 2016, et en 2017, ces agréments ont été accordés aux sociétés privées gratuitement.

La Centrale d’approvisionnement et de gestion des intrants agricoles (CAGIA) au cours de la campagne agricole 2018/2019 s’est attelée à suivre les activités de ces différentes sociétés et s’assurer de la disponibilité des engrais en termes de quantité et de qualité.

Elle a veillé que les engrais mis en place par ces sociétés ont pu satisfaire le besoin des agriculteurs sur toute l’étendue du territoire national. Précisément pour la campagne agricole 2018/2019, les missions de la CAGIA ont été plus orientées vers le pilotage de la réforme de libéralisation du sous-secteur des engrais engagés par le ministère de l’agriculture.

La réforme faut-il le rappeler, a porté sur la distribution des engrais par le secteur privé et à la gestion des subventions de l’Etat à travers le projet AgriPME grâce à l’utilisation de la téléphonie mobile.

Qu’en est-il des semences ?

En 2018, 1.452,46 tonnes de semences certifiées dont 756,80 tonnes de maïs, 261,55 tonnes de riz et 401,81 tonnes de soja, ont été mises à la disposition des producteurs agricoles contre 600 tonnes en 2017.

Le but du gouvernement est d’améliorer constamment la productivité agricole et sortir les producteurs vulnérables de l’extrême pauvreté.

Un budget en progression de 36,5%

En 2018, le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique (MAPAH) a bénéficié d’un budget chiffré à 70,56 milliards F.CFA contre 51,71 milliards FCFA en 2017, soit une hausse de 36,5% par rapport à l’exercice précédent.

Ce budget a été exécuté à 41,0%, soit 28,95 milliards de F.CFA décaissés. En termes d’investissement, la part des partenaires techniques et financiers (PTF) a augmenté de 62,9% par rapport au budget 2017.

Il faut souligner que le budget du MAPAH est en amélioration d’année en année et répond à la vision du gouvernement d’aller vers une agriculture moderne.
Par exemple, dans les prévisions de dépenses de biens et services pour 2020, le cabinet du MAPAH enregistre une augmentation de 117 millions F.CFA.

Cette augmentation vise à prendre en charge la participation du ministère aux foires et salons internationaux pour promouvoir la visibilité des produits agricoles togolais à l’international. En 2019, cette ligne a permis entre autres, d’assurer la participation des acteurs agricoles au Salon de l’agriculture et de ressources animales (SARA2019) en Côte d’ivoire.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here