Formation professionnelle privée en élevage : 117 agents prêts à servir - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Formation professionnelle privée en élevage : 117 agents prêts à servir

Partager

Formation professionnelle privée en élevage : 117 agents prêts à servir


Ce lundi 9 décembre 2019 à Ouagadougou marque la sortie de la première cuvée de professionnelle en élevage. Au nombre de 117, il s’agit d’agents techniques et des techniciens supérieurs de l’élevage et de la santé animale.

Au Burkina Faso, l’élevage et l’agriculture emploient plus de 80% de la population active et génèrent 80% des recettes d’exportation. Malgré cet énorme potentiel, les performances du secteur restent encore modestes. Dans l’optique de contribuer à la formation des jeunes dans le domaine de l’élevage, Salimata Konaté a mis en place une école privée de formation professionnelle de l’élevage et de santé animale « Meyer ».

« La filière est porteuse et permet aux jeunes dès la formation de commercer à être opérationnels à produire d’eux-mêmes. C’est une promotion qui ne veut plus attendre les concours pour aller à la fonction publique, mais qui veut créer et travailler dans le privé. Derrière chaque élève qui est formé j’attends voir des emplois. C’est comme cela qu’on peut contribuer à diminuer  le chômage », a-t-elle indiqué.
Le ministre en charge des ressources animales, Sommanogo Koutou, parrain de la sortie

Ce lundi 9 décembre 2019 marque la sortie de la première promotion de l’école baptisée « persévérance ». A écouter la promotrice de l’école, durant deux ans les jeunes ont suivi des formations théoriques et pratiques.

Les premiers diplômés professionnels privés du Burkina Faso en élevage

A l’issue de la formation, l’Etat a organisé un examen spécial de sortie. 117 apprenants ont réussi à l’examen. Il s’agit des agents techniques d’élevage et des techniciens supérieurs d’élevage. Le ministre en charge des ressources animales, Sommanogo Koutou, parrain de la sortie, a révélé que le secteur manque de personnel qualifié.

« Aujourd’hui, nous avons les premiers diplômés professionnels privés du Burkina Faso en élevage. Cela va nous permettre de vivifier notre secteur de l’élevage », a-t-il fait savoir. Par ailleurs, il s’est engagé à accompagner les deux premiers de chaque filière, à savoir deux femmes et deux hommes, avec des micros projets de 1,5 million de FCFA.


A.G.M
Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here