Côte d’Ivoire : L’IRD préconise une approche systémique comme solution à la durabilité des sols pour une intensification de la production agricole - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Côte d’Ivoire : L’IRD préconise une approche systémique comme solution à la durabilité des sols pour une intensification de la production agricole

Partager

Côte d’Ivoire : L’IRD préconise une approche systémique comme solution à la durabilité des sols pour une intensification de la production agricole


Prononçant une conférence au cours de la 5è édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA 2019), l’agro-écologiste en service à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Dr Dominique Masse, a préconisé, mercredi, une approche systémique comme solution à la durabilité des sols en vue d’intensifier la production agricole.

Pour une meilleure gestion des sols, Dr Masse a relevé « l’agro-écologie » qui s’appuie sur les théories  écologiques  pour des systèmes agricoles plus productifs et préservant les ressources naturelles  et « l’agriculture biologique » misant sur une production agricole sans l’utilisation des régulateurs de croissance ou d’additifs alimentaires pour les animaux.

Il s’est appesanti  sur « l’agriculture de conservation » axée sur les trois principes de la perturbation minimale des sols, la couverture permanente  des sols et les rotations culturales, « le zéro labour » priorisant le maintien sur le sol  d’un couvert  organique permanent  et enfin « l’agroforesterie » qui est un système dans lequel l’arbre est associé aux systèmes de cultures.

Selon l’universitaire français, la dégradation des sols est liée à trois facteurs qui sont le changement d’occupation des sols dû à l’expansion des surfaces cultivées et à l’urbanisation, des pratiques culturales non durables  et l’accentuation  par les dérèglements climatiques (sécheresse, pluies violentes, etc).

Citant l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture (FAO), il a révélé qu’en 2017, la Côte d’Ivoire qui a une superficie totale de 322 462 km², avait 40% de surface cultivée contre 6,4% en 1961. De cette surface, l’agriculture et les plantations occupent un taux de couverture de 60%. Le pays est dominé par les acrisols (ou sols ferralitiques) qui sont acides, fortement altérés et faiblement saturés en base. L’on y note une accumulation de fer dans les horizons profonds et d’argile à faible activité.
Organisme pluridisciplinaire français installé en Côte d’Ivoire depuis 1946, l’IRD a pour mission première de contribuer, par la recherche, à l’émergence, au renforcement et à l’autonomisation de communautés scientifiques et de systèmes d’enseignement supérieur et de recherche dans les pays partenaires.

Démarrée le 22 novembre, la 5è édition du SARA, qui se déroule sur le parc d’exposition de la commune de Port-Bouët, sur la route de l’Aéroport, refermera ses portes dimanche. La France est le pays invité d’honneur de la présente édition.

(AIP)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here