Sierra Leone : 30 millions $ d’investissement dans la production rizicole par l’Inde - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Sierra Leone : 30 millions $ d’investissement dans la production rizicole par l’Inde

Partager

Sierra Leone : 30 millions $ d’investissement dans la production rizicole par l’Inde


La Sierra Leone dispose d’un fort potentiel agricole. L’agriculture reste le principal moyen de subsistance des habitants. Ce secteur représente 56% du PIB et 2/3 des emplois du pays. Sur un total de 5,24 millions d'hectares de terre arable, seuls environ 12 à 15% sont cultivés. Le produit alimentaire de base est le riz, dont la culture occupe un peu moins de la moitié des superficies cultivées. Les autres céréales cultivées sont le maïs, le sorgho et le mil. Le sésame est aussi cultivé à petite échelle (environ 2 000 hectares). En périodes de crise, le manioc et la patate douce, qui étaient auparavant des aliments de complément, sont aujourd'hui des substituts acceptés du riz  notamment dans les zones d'altitude contrôlées par les rebelles.

Aujourd’hui, les Sierra-léonais adorent le riz, élément essentiel de leur alimentation ; peu importe le reste du menu, il leur faut du riz au moins une fois par jour pour avoir l’impression de s’être nourris. Ils en consomment environ 60 kilos par an et par personne. Là où le bât blesse, c’est que plus de 60% du riz consommé dans le pays sont toujours importé. C’est dans ce sens que ce pays reçoit des prêts et aides des pays développés pour pouvoir produire assez et assurer la sécurité alimentaire de sa population.  

Crédit de 30 millions $ pour booster la riziculture

Á l’occasion d’une rencontre entre le vice-président indien et le président Sierra léonais,  l’Inde accordera une ligne de crédit de 30 millions $ en faveur de la filière rizicole en Sierra Leone. Cette enveloppe servira précisément à financer le projet de développement de la riziculture à Torma bum. Ce projet vise à développer 110 000 hectares pour la production de la céréale dans la zone de la prairie riveraine du même nom.  

Ses actions comprennent notamment l’acquisition de machines et outils agricoles, la mise sur pied d’une unité de multiplication de semences et la construction de routes d’accès.
D’après les prévisions des autorités, l’initiative devrait permettre au pays de produire d’ici 2023, 1,6 million de tonnes de riz, dont 900 000 tonnes iront à la consommation intérieure.

Comme le Sénégal, la Sierra Léone est dans une dépendance excessive du riz ce qui pourrait nuire à l’objectif de sécurité alimentaire du pays. Alors plusieurs questions se posent pour le devenir de ce pays à savoir :
Les Sierra Léonais compteront ils changer leurs habitudes et alterner leur consommation de riz avec d’autres produits cultivés dans le pays comme l’igname, le manioc et la patate douce ?
Ou ils continueront à manger le riz en augmentant leurs activités agricoles en faisant recours aux aides et prêts dans le but de répondre à la demande de cette céréale précieuse ?

Par Adame NDAO
Ingénieure en Agroforesterie, Ecologie, Adaptation

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here