Réchauffement des océans : Les experts du GIEC tirent la sonnette d’alarme - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Réchauffement des océans : Les experts du GIEC tirent la sonnette d’alarme

Partager

Réchauffement des océans : Les experts du GIEC tirent la sonnette d’alarme

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié, mercredi 25 septembre, un rapport alertant sur les défis liés au climat auxquels les générations futures seront confrontées.

Approuvé par les 195 Gouvernements membres du GIEC, ce rapport spécial sur l’océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique présente un nombre considérable de preuves indiquant que ce réchauffement a de graves conséquences sur les écosystèmes et les populations.

Le document fait état ainsi des risques et des défis liés au climat auxquels les populations du monde entier sont déjà exposées aujourd’hui et auxquels les générations futures seront confrontées.
Le rapport indique que le réchauffement planétaire a déjà atteint 1 °C au-dessus des niveaux préindustriels, en raison des émissions de gaz à effet de serre. Par conséquent, l’océan se réchauffe, devient plus acide et moins fécond, ce qui entraîne une élévation du niveau de la mer, et les phénomènes côtiers extrêmes deviennent de plus en plus intenses.

Selon ces experts, le réchauffement de l’eau et le bouleversement de la chimie de l’océan perturbent déjà les espèces à tous les niveaux du réseau alimentaire océanique, ce qui se répercute sur les écosystèmes marins et les populations qui en dépendent. Jusqu’à présent, l’océan a absorbé plus de 90 % de la chaleur excédentaire du système climatique.

Les projections indiquent que les glaciers plus petits que l’on trouve par exemple en Europe, en Afrique de l’Est, dans les régions tropicales des Andes et en Indonésie, devraient perdre plus de 80 % de leur masse actuelle d’ici 2100.

Notons que 680 millions de personnes vivent dans des régions côtières à basse altitude, ce qui représente près de 10% de la population du globe.  Ce chiffre devrait atteindre le milliard en 2050.
Dans ce contexte, ces experts du climat rappellent encore une fois, l’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre, afin de limiter l’ampleur des changements auxquels sont confrontés l’océan et la cryosphère.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here