Les énergies renouvelables devraient renouer avec une croissance vigoureuse en 2019 - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Les énergies renouvelables devraient renouer avec une croissance vigoureuse en 2019

Partager

Les énergies renouvelables devraient renouer avec une croissance vigoureuse en 2019

Les énergies renouvelables ont connu une croissance exponentielle sur l’ensemble des continents depuis 2013. Mais cette forte croissance s’est tassée de manière inattendue en 2018, suscitant des inquiétudes sur la capacité de la communauté internationale à atteindre les objectifs climatiques de long terme.

L’année 2019 réussira-t-elle à inverser la tendance ?

2019, année de reprise de la croissance à deux chiffres ?
Si l’on se fie aux prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la croissance du parc renouvelable mondial pourrait bien retrouver son rythme de croisière dès cette année. Selon une étude prévisionnelle publiée ce vendredi 20 septembre, les énergies vertes devraient en effet voir leur puissance installée croître de plus de 200 GW à l’échelle mondiale en 2019.

Le parc renouvelable mondial devrait ainsi progresser de 12% par rapport à l’année passée. Une croissance à deux chiffres inédite depuis 2015 selon les experts de l’AIE.

“Les énergies renouvelables sont le pilier des efforts menés dans le monde pour contrer le changement climatique, réduire la pollution atmosphérique et fournir à tous un accès à l’énergie. La différence marquée entre la tendance de cette année et celle de l’année dernière démontre la capacité cruciale des politiques gouvernementales à modifier la trajectoire que nous suivons”, a estimé Fatih Birol, le directeur de l’Agence.

L’énergie solaire photovoltaïque, chef de file de cette croissance

La croissance vigoureuse des énergies renouvelables en 2019 sera une fois de plus à mettre sur le compte des technologies solaires et éoliennes.

Les capacités de production photovoltaïques mondiales devraient augmenter de 17% en 2019 grâce à la mise en service d’une puissance cumulée totale de 117 GW. Une croissance d’autant plus remarquable que ce serait la première fois que le parc mondial dépasserait la barre des 100 GW de nouvelles installations en une année.

L’énergie éolienne participera également à la vitalité du secteur renouvelable grâce à l’ajout de 57,6 GW de puissance supplémentaire d’ici la fin de l’année.
L’éolien terrestre devrait voir sa puissance augmenter de 15% grâce à la Chine et aux États-Unis ; le secteur des turbines offshore continuera son essor avec une puissance installée supplémentaire de 5 GW.

“Nous assistons au déclin drastique des coûts du solaire et à une forte croissance de l’éolien terrestre, et l’éolien offshore montre des signes encourageants. Ces technologies sont le socle des efforts mondiaux pour réduire le réchauffement, la pollution de l’air et aussi fournir de l’énergie à tous”, se félicite le directeur de l’AIE.

2018, année du ralentissement de la croissance

Entre 2017 et 2018, la puissance du parc renouvelable mondial avait augmenté de 180 GW. Une belle progression dans l’absolu mais qui témoignait cependant d’une stagnation dans la croissance des énergies propres : après une croissance annuelle positive depuis 2001, le renouvelable connaissait sa première année de stagnation.

La croissance du parc renouvelable mondial avait été stoppée de manière assez inattendue par le revirement de la Chine dans sa politique de soutien à l’énergie solaire.

Soucieux de limiter les coûts et de mieux gérer l’intégration de la production photovoltaïque dans son réseau électrique, le gouvernement de l’Empire du Milieu avait en effet brusquement cessé de subventionner les projets solaires.

“Cela montre le rôle critique des gouvernements en matière de déploiement des renouvelables et la nécessité d’éviter les changements soudains de politiques, qui peuvent générer une forte volatilité du marché”, explique l’AIE dans son rapport.

Pour l’heure, l’ensemble de ces chiffres ne sont que des projections statistiques. Il convient donc de modérer ces bons résultats et d’attendre les chiffres définitifs que l’AIE publiera dans son rapport annuel le 21 octobre prochain.

A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here