La Chine stabilisera sa production céréalière à plus de 600 milliards de kilos d'ici 2020 - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

La Chine stabilisera sa production céréalière à plus de 600 milliards de kilos d'ici 2020

Partager

La Chine stabilisera sa production céréalière à plus de 600 milliards de kilos d'ici 2020

La Chine envisage de stabiliser sa production céréalière annuelle à plus de 600 milliards de kilos d'ici 2020 afin d'assurer son auto-suffisance en céréales et une sécurité absolue en termes de rations alimentaires, a-t-on appris d'un rapport du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le pays fera des efforts continus pour assurer la superficie totale des terres agricoles permanentes de base à plus de 1,546 milliard de mu (environ 103 millions d'ha) et la superficie ensemencée à plus de 1,65 milliard de mu, selon le rapport, intitulé "Rapport sur les progrès chinois en matière d'application de l'agenda 2030 pour le développement durable (2019)".

La Chine a fait des progrès dans la réalisation de son objectif de développement durable dans le domaine agricole, avec une production céréalière stable et une amélioration durable de la qualité et de la sécurité des produits agricoles, tout en accélérant le dévelopement vert et en protégeant et en utilisant mieux les espèces agricoles, souligne le rapport.

Depuis 2015, la production céréalière annuelle est restée stable, s'élevant à plus de 650 milliards de kilos depuis quatre années consécutives, avec une part par tête de céréales dépassant 450 kg, ajoute le rapport.

Le pays fait cependant face à de multiples défis pour assurer un développement agricole durable, à savoir une grande population avec des ressources naturelles par tête en dessous de la moyenne mondiale en termes d'agriculture.

Les principales tâches du pays sont d'assurer un approvisionnement efficace en nourriture, de promouvoir le développement d'une nutrition équilibré, et d'envisager un ensemble de production et de consommation coordonné, explique le rapport.

Le document souligne également plusieurs priorités dans les politiques futures, dont la poursuite de la stratégie de réserve de la capacité de production céréalière par la rotation des terres et à travers de nouvelles technologies, l'approfondissement de la réforme du système de droits de propriété collective rurale, la promotion du développement agricole vert et le renforcement de la coopération internationale en matière de développement agricole.

A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here