La Chine pourrait atteindre son objectif de réduction des émissions de carbone plus tôt que prévu - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

La Chine pourrait atteindre son objectif de réduction des émissions de carbone plus tôt que prévu

Partager

La Chine pourrait atteindre son objectif de réduction des émissions de carbone plus tôt que prévu


Une étude internationale a révélé que la Chine était en voie d'atteindre ses objectifs en matière de réduction des émissions de carbone jusqu'à dix ans en avance. La Chine, l'un des premiers pays à signer l'Accord de Paris sur le changement climatique, s'est engagée à enrayer la hausse des émissions de dioxyde de carbone d'ici à 2030.

Des chercheurs de l'Université de Nanjing, de l'Université Tsinghua, de l'Académie chinoise des sciences et de l'Université américaine de Harvard ont examiné les émissions de dioxyde de carbone de 50 villes chinoises entre 2000 et 2016 et ont constaté une relation étroite entre les émissions par habitant et le produit intérieur brut (PIB) par habitant.

Ces 50 villes chinoises représentent environ 35% du total des émissions de carbone de la Chine et 51% du PIB du pays.
Selon Wang Haikun, de l'Université de Nanjing et auteur principal de la recherche, bien que diverses trajectoires d'émission de dioxyde de carbone aient été observées d'une ville à l'autre, la relation entre les émissions et le PIB suit la courbe environnementale de Kuznets. Cette courbe signifie que la croissance économique entraînant une croissance, l'environnement connaîtra une dégradation jusqu'à un certain point où le pays atteindra un revenu moyen spécifique. Ensuite, l'argent sera réinvesti dans l'environnement et l'écosystème sera restauré.

L'étude a révélé que les émissions de carbone atteignaient leur maximum dans la plupart des villes chinoises lorsque le PIB atteignait environ 21 000 dollars par personne.
Les chercheurs ont ensuite utilisé un modèle informatique pour simuler le pic d'émissions de carbone sur la base des émissions historiques de la Chine et des données sur la taille future de la population et le niveau de développement économique de la Banque mondiale.

Selon l'étude publiée en couverture dans la dernière revue mensuelle en ligne Nature Sustainability, les émissions de carbone en Chine devraient atteindre leur maximum entre 2021 et 2025, soit environ cinq à dix ans avant l'objectif fixé dans l'Accord de Paris. D'après les chercheurs, les villes sont la ligne de front de l'action mondiale contre le changement climatique et il a été clairement établi que des progrès ont été accomplis dans les villes chinoises.
Cela reflète les efforts considérables déployés par la Chine pour atténuer le changement climatique, a affirmé M. Wang.

L'étude a également souligné que différents types de villes chinoises sont confrontés à des défis différents dans leurs calendriers de réduction des émissions de carbone. Ainsi, des villes comme Beijing, Xi'an et Hangzhou devraient mettre l'accent sur la modernisation de leurs infrastructures pour améliorer l'efficacité énergétique, tandis que les villes émergentes telles que la Zone nouvelle de Xiong'an ont la possibilité de sauter la période de croissance à forte intensité de carbone.

Parmi les contributions nationales déterminées que la Chine envisage de réaliser d'ici 2030 dans le cadre de son engagement vis-à-vis de l'Accord de Paris, elle s'est engagée à réduire son intensité carbone de 60 à 65% par rapport aux niveaux de 2005 d'ici 2030, à atteindre un pic de ses émissions de carbone d'ici 2030, à augmenter les énergies non fossiles jusqu'à 20% de son mix énergétique et à étendre les terres forestières.

A.G.M
Source : peopledaily.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here