AFRIQUE : un forum annuel pour booster les investissements climatiques en gestation - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

AFRIQUE : un forum annuel pour booster les investissements climatiques en gestation

Partager

AFRIQUE : un forum annuel pour booster les investissements climatiques en gestation


Les experts en gestion durable des forêts, réunis à Abidjan, se sont engagés à organiser un forum annuel pour redynamiser les investissements verts sur le continent africain. La résolution a été prise au sortir de l’atelier qui a réuni une soixantaine d’experts africains de la Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) à Abidjan.

L’atelier international sur la préparation des projets d’investissements pour les Réductions des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) en Afrique a porté ses fruits. Les experts, qui y ont pris part, ont résolu de mettre sur pied un forum annuel sur les investissements destinés à la REDD+. Cette initiative a pour but de faciliter la mobilisation des fonds destinés à la lutte contre le changement climatique sur le continent. L’atelier s’est tenu à Abidjan du 13 au 15 août 2019 et a réuni des experts en gestion durable des forêts issus de 18 pays d’Afrique.

Le forum sera organisé avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). D’ailleurs, le chef de division au département de changement climatique et croissance verte de la BAD, Phillips Gareth, a réaffirmé le soutien de l’institution à l’organisation du forum. « La Banque est là pour soutenir vos efforts. Nous voulons aider à faciliter votre accès direct aux financements climatiques et nous allons aider à trouver des fonds pour appuyer les programmes dans les pays. » 

L’initiative pourrait également bénéficier du soutien du gouvernement japonais. Le représentant de la JICA, Koiro Fujino n’a pas manqué de marquer sa satisfaction concernant la mobilisation des experts de la REDD+. « C’est la première fois que je rencontre l’ensemble des experts africains sur la REDD+. Ceci est un premier pas, car nous avons beaucoup à faire pour aller de l’avant. Nous sommes prêts à accompagner les pays africains dans la lutte contre le changement climatique », a-t-il déclaré.

Mutualiser les efforts pour contrer la menace climatique

L’atelier d’Abidjan, qui se tenait suite à une initiative de la BAD, a également permis aux experts d’adopter « les résolutions d’Abidjan » ; un texte en faveur de la création et de l’animation d’un réseau d’experts africains sur les REDD+, de la promotion de mécanismes d’échanges entre les pays, d’un meilleur engagement du secteur privé dans les REDD+, et qui prévoit la désignation de points focaux du réseau dans les cinq régions du continent africain.

La REDD+ est un mécanisme international, mis en œuvre dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, afin d’offrir une compensation aux gouvernements, aux communautés, et aux entreprises, qui œuvrent pour réduire les émissions de gaz dues à la déforestation et à la dégradation des forêts en dessous du niveau de référence établi. Ce système permet d’atténuer les effets du changement climatique via la réduction des gaz à effet de serre, par le biais de l’amélioration de la gestion forestière. L’Afrique est le continent le plus menacé par les changements climatiques, alors que le continent n’est responsable que de 4 % des émissions de gaz à effet de serre.


A.G.M
Source : afrik21

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here