LA JOURNEE MONDIALE CONTRE LA PUBLICITE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

LA JOURNEE MONDIALE CONTRE LA PUBLICITE

Partager

LA JOURNEE MONDIALE CONTRE LA PUBLICITE



AGM/    La journée mondiale contre la pub est une initiative qui se déroule le 25 mars de chaque année et qui vise à des actions coordonnées à travers le monde contrer l’invasion par la publicité.

@Pixabay

Partout dans le monde, des citoyens et des artistes agissent pour se réapproprier l’espace public accaparé par la publicité extérieure des grandes firmes. Ces actions s’inscrivent dans un mouvement international d’opposition, à l’échelle mondiale, à l’industrie publicitaire, et d’élaboration, à l’échelle communale, de solutions qui répondent aux besoins de la population et de la planète.


Le pouvoir des firmes influence chaque aspect de nos vies modernes : la façon dont nous nous percevons nous-mêmes ; nos corps ; notre définition des genres, des prétendues races, de la classe ; jusqu’à notre perception des autres et du monde dans lequel nous vivons. La publicité ne se contente pas de nous vendre des produits, elle formate nos attentes quant à ce qui donnerait un sens à la vie.


La loi relative aux affichages publicitaires doit être surveillée et ne doit pas n’est pas à bannir. Elle doit permettre de réglementer les panneaux publicitaires et de réduire la pollution du paysage de nos campagnes ainsi que des petites villes, tout le monde le constate, beaucoup le regrettent, certains le critiquent mais personne ne répond. Réduire la pollution visuelle que constituent ces publicités installées aux carrefours et en bordure de chaussée et ainsi "protéger le cadre de vie". Par ailleurs, plusieurs associations dénoncent ces affichages publicitaires intempestifs car cela peut distraire l’attention des conducteurs.


Les seuls affichages qui échappent au démontage sont ceux qui indiquent les monuments historiques ouverts au public, les activités culturelles (spectacles vivants ou cinématographiques, enseignement, expositions d’art…), les commerces de ventes des produits du terroir ou qui annoncent des opérations temporaires et manifestations exceptionnelles.

 

Néanmoins, leur surface ne devra pas excéder 4 mètres carrés ni s'élever à plus de six mètres au-dessus du niveau du sol. 

 

Outre la pollution visuelle et les problèmes de sécurité (il n’est pas rare qu’un panneau s’effondre lors d’intempéries), cette prolifération menace désormais la viabilité des professionnels de la publicité. Plus précisément, de ceux dont c’est l’activité officielle. Ces derniers considèrent que ceux dont ce n’est pas le métier exercent une activité informelle qui vient court-circuiter celle des agences légalement agréées par le ministère de la Communication.

 

 

 KENGUE CINDY

Journaliste stragiaire/ AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here