Technologie : A la découverte du safari virtuel en Afrique du Sud - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Technologie : A la découverte du safari virtuel en Afrique du Sud

Partager

Technologie : A la découverte du safari virtuel en Afrique du Sud



AGM/  La crise sanitaire oblige à de nombreux secteurs à faire preuve de créativité pour pouvoir continuer leurs activités. Dans le tourisme par exemple des parcs nationaux africains offrent maintenant leur merveille naturelle en ligne. A cet effet, les rangers sud-africains filment leurs visites et les mettent sur la toile. L’idée est venue quand les réserves ont dû fermer en raison du coronavirus.  

Les mesures de confinement ont donné à WildEarth une entreprise spécialisée dans les safaris à distance de faire visiter la faune aux internautes sans se déplacer. Depuis le confinement, nous avons vu une explosion incroyable de notre public. Dans l’ensemble, notre public par safari virtuel a triplé, d’après Graham Wallington, PDG de Wildearth.  Pour nourrir ses émissions, WildEarth dispose de deux véhicules équipés de caméras qui sillonnent la brousse des deux réserves privées proches du parc Kruger, dans le nord-est de l’Afrique du Sud.


À leur bord, de vrais guides chargés de débusquer les animaux pour leurs clients, comme dans la réalité.


Nous avons deux véhicules dans la réserve de chasse de Djuma et un véhicule dans la réserve privée de Ngala. Et sur chacun de ces véhicules, nous avons un guide expérimenté et qualifié qui conduit le véhicule, répond aux questions et nous trouve les animaux. Et puis en même temps, derrière le gars, nous avons un cameraman, et celui-ci filme tout ce qui se passe en direct, souligne le PDG.


Selon africanews, en plus de divertir son public, Graham Wallington est persuadé de l’intérêt scientifique de ses safaris virtuels, qui permettent d’observer le comportement de la faune en l’absence des humains.


Les caméras sont placées à l’arrière des véhicules, sur les sièges passagers, afin de créer une expérience réelle.


En Afrique du Sud, l’ordre de confinement national imposé par les autorités pour enrayer la pandémie de coronavirus a vidé les parcs nationaux et privés le pays de leurs hordes de visiteurs, au moins jusqu’au 16 avril.

 

D’après Alistair leuner directeur général de Tintswalo lodge, c’était l’occasion idéale de proposer des safaris virtuels aux amoureux de la nature et de les informer sur leur mode de vie grâce aux pouvoirs de la technologie.


Aujourd’hui, les safaris virtuels font fureur aux internautes du monde entier en juillet 2020 ces vidéos totalisées 3 à 5 millions de vues, les safaris ont eu tellement de succès qu’ils ont continué après la levée de restriction car ils fournissent une quantité d’informations précieuses.



Penda DJIGO/AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here