FIDA: Épauler les petits producteurs nigérians à améliorer la sécurité alimentaire et combattre la pauvreté dans le contexte de la COVID-19 - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

FIDA: Épauler les petits producteurs nigérians à améliorer la sécurité alimentaire et combattre la pauvreté dans le contexte de la COVID-19

Partager

FIDA: Épauler les petits producteurs nigérians à améliorer la sécurité alimentaire et combattre la pauvreté dans le contexte de la COVID-19


Le Gouvernement de la République fédérale du Nigéria et le Fonds international de développement agricole (FIDA) unissent leurs forces pour atténuer les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les activités des petits producteurs et l'approvisionnement alimentaire dans les États du nord-est du Nigéria.

 

Par l'intermédiaire de son Mécanisme de relance en faveur des populations rurales pauvres, le FIDA a effectué un premier don de 900 000 USD pour venir en aide aux petits producteurs et aux ménages ruraux du nord les plus durement touchés pendant la crise de la COVID-19, et contribuer à la reconstruction et à la reprise après la crise. Signé par la Ministre des finances, du budget et de la planification nationale, Zainab Shamsuna Ahmed, et la Directrice régionale de la Division Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA, Nadine Gbossa, l'accord de don permettra d'aider les petits exploitants de sept États du nord (Borno, Jigawa, Katsina, Kebbi, Sokoto, Yobe et Zamfara).

 

Sous la direction du Ministère de l'agriculture et du développement rural, un kit de relance agricole et de renforcement de la résilience, composé de semences à haut rendement, très nutritives et résistantes aux variations climatiques, sera distribué à plus de 8 000 petits exploitants vulnérables du nord du Nigéria, afin qu'ils puissent obtenir une bonne production et des revenus satisfaisants. En mobilisant des ressources pour atténuer les effets de la pandémie sur les activités agricoles des petits producteurs et les filières alimentaires nationales, le FIDA vient compléter le panier de fonds des Nations Unies pour la riposte à la COVID-19 au Nigéria.

 

"Nous saluons et nous apprécions la contribution du FIDA à l'action que nous menons pour réduire autant que possible les effets de la pandémie de COVID-19 sur l'économie du pays, en particulier dans le secteur agricole", a déclaré le Ministre nigérian de l'agriculture et du développement rural, Mohammed S. Nanono. "Cet appui vient consolider le plan du Ministère pour l'atténuation et la durabilité dans le secteur agricole, qui vise à lutter contre les conséquences défavorables de la pandémie de COVID-19 sur l'agriculture et la sécurité alimentaire au Nigéria."


Le Gouvernement nigérian fournira 80 tonnes de semences (maïs, riz et légumes) et 722 tonnes d'engrais afin de porter assistance aux petits exploitants les plus durement touchés. Environ 50% d'entre eux sont des femmes, 25% des hommes et 25% de jeunes agriculteurs qui participent déjà au Programme d'appui à l'adaptation au changement climatique et au secteur agroalimentaire dans les zones de savane, financé par le FIDA.


"Je suis très heureux de faire partie des bénéficiaires qui recevront des semences de riz et de l'engrais. Cela me permettra de cultiver un demi-hectare de riz en irrigation pendant la saison sèche cette année. Je pourrai améliorer mes revenus et ma sécurité alimentaire malgré la pandémie de COVID-19", déclare Ige Abdullahi Yarkofoji, agriculteur de la communauté rini établi dans la région de Bakura (État de Zamfara).


Les populations pourront également suivre des formations sur les meilleures pratiques en matière de production alimentaire, notamment sur la bonne application des engrais et des produits agrochimiques, la gestion des exploitations et les méthodes agricoles climatiquement rationnelles. Ces activités visent à préserver les acquis obtenus par les petits exploitants avant la pandémie au chapitre de la sécurité alimentaire, de l'accès aux marchés et de l'augmentation des revenus. Elles ont également pour but de sensibiliser les petits producteurs aux mesures de prévention de la COVID-19 afin qu'ils puissent exercer leur activité agricole en toute sécurité.


"Grâce au financement du Mécanisme de relance du FIDA en faveur des populations rurales pauvres, les agriculteurs pourront accéder rapidement à des intrants, à des informations et aux marchés. En aidant les petits producteurs à atténuer les effets de cette crise au moyen d'une approche axée sur le marché, nous assurerons la viabilité des activités agricoles de base, ce qui favorisera la reprise et la résilience, une fois la pandémie passée", a affirmé la Directrice régionale de la Division Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA, Nadine Gbossa. "Le FIDA est résolu à ne laisser personne de côté et veillera à ce que les femmes et les jeunes du Nigéria puissent accéder à ces fonds sur un pied d'égalité."


Depuis 1985, le FIDA a financé en tout 11 projets au Nigéria, d'une valeur totale de 1 136,8 millions d'USD, dont 510,5 millions d'USD financés par le Fonds, et qui ont profité directement à près de 3,9 millions de ménages ruraux.

 


AGM/FIDA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here