LA PRODUCTION TRADITIONNELLE DE l’HUILE DE PALME - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

LA PRODUCTION TRADITIONNELLE DE l’HUILE DE PALME

Partager

LA PRODUCTION TRADITIONNELLE DE l’HUILE DE PALME


AGM/    Aussi connu pour ses avantages alimentaires et cosmétiques, l’huile de palme ou encore appelé « l’or rouge » dont les cuisines Africaines modernes et classiques ne s’en lassent pas, tire son origine des pulpes des fruits du palmier. Avec plus de 38 % de la production mondiale, et ses rendements à l’hectare bien supérieurs à ceux des autres plantes oléagineuses dont, 8 fois que celui du soja et 6 fois plus que le colza. L’huile de palme n’a pas fini de gravir les échelons.

@conjonctureeconomique

Selon PASSEPORT SANTE, l’huile de palme contient entre 500 et 2 000 mg/kg d’huile de caroténoïdes, tandis que les autres huiles végétales brutes contiennent environ 100 mg/kg. Cet atout de l’huile de palme a été utilisé en Afrique de L’Ouest précisément au Burkina Faso pour lutter contre la carence en vitamine A car les caroténoïdes en sont les précurseurs.

Préparation…

A la base, le travail d’extraction débute par l’égrappage à la main des fruits après leur fermentation, qui précède une bonne récolte des fruits ayant déjà atteint la maturité. De la manière la plus classique, les femmes vannent les fruits pour extraire les déchets, cela se poursuit par une cuisson traditionnelle à grande eau dans des futs de 200 kg de graines.


Le broyage s’effectue par un foulage aux pieds, à l’aide d’un grand récipient contenant de l’eau dans lequel les fruits écrasés sont déposés puis malaxés pour diviser les noix des fibres, c’est à ce moment que l’on peut observer une patte crémeuse et huileuse. Puis intervient l’étape ou l’huile est filtrée au travers d’un panier faisant office de tamis qui retient les quelques fibres entrainées.



Source: @Pinterest/Tishtish Hdk

Le tout porté à ébullitions, c’est à ce moment que le liquide huileux est retiré de façon méticuleuse de la patte à l’aide d’une feuille de brousse servant d’entonnoir. Autrefois, les feuilles de brousse servaient d’entonnoir car les entonnoirs modernes n’étaient pas d’usage. Ainsi, l’huile brute obtenue est d’une très belle couleur rouge due à la présence de caroténoïdes, qui accroit le taux de vitamines A du sang.



D’après la même source, la consommation occasionnelle d’huile de palme et ce, à petites doses n’est pas problématique. Car environ 98% de cette consommation provient des produits transformés comme les chips et les pâtisseries.  De ce fait, dans le cadre d’une alimentation équilibré ces aliments doivent être consommés avec modération.



KENGUE Cindy

Journaliste stagiaire AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here