ÉGYPTE : UNE USINE DE VALORISATION DE DECHET DE PALMIER VERRA BIENTOT LE JOUR A AL-KHARGA - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

ÉGYPTE : UNE USINE DE VALORISATION DE DECHET DE PALMIER VERRA BIENTOT LE JOUR A AL-KHARGA

Partager

ÉGYPTE : UNE USINE DE VALORISATION DE DECHET DE PALMIER VERRA BIENTOT LE JOUR A AL-KHARGA


AGM-Egypte   Le gouvernement compte répondre au besoin du marché local. Pour cela, les autorités égyptiennes prévoient de doter le pays d’une usine qui transformera les déchets de palmiers en fibres à densité moyenne (MDF). Ce projet est la raison de la réunion de travail tenu par Le président de l’Organisation arabe pour l’industrialisation (AOI), Abdel Moneim Al Tarras; la ministre égyptienne de lEnvironnement, Yasmin Fouad et le gouverneur de la Nouvelle Vallée, Mohamed Zamlout.


La future usine  disposera d’installations pour le tri et le recyclage des résidus de palmiers. Etant donné que le marché local a besoin de 400000 m3 de MDF, cette usine aura une capacité annuelle de 60000 m3, réduisant ainsi les importations des MDF de l’étranger indique Abdel Moneim Al Tarras, le président de l’AOI.


Ce projet du gouvernorat de la nouvelle vallée consistera à booster la fabrication de panneaux de fibres à densité moyenne (MDF). Il s’agit de panneaux fabriqués à partir de fibres de bois, traités à sec, uniformes sur toute la surface et lisses sur ses deux faces. Ces derniers serviront par la suite à la fabrication de plusieurs projets notamment meubles et les façades pour maison; des lattes décoratives ou encore des plinthes, des portes et chambranlesainsi que pour le revêtement de sols stratifiés. Ce matériau peut également servir d’écrans de sous toiture, de contreventements ou encore de compléments d’isolation. 


Dans un article publié sur africanews en 2017, il est mentionné que l'Égypte allait commencer à produire localement un bois alternatif, pour faire face  à la hausse des prix du bois importé dans le pays. De ce fait, les chercheurs égyptiens  ont réussi à transformer" les écorces de palmiers en bois abordable et durable, utilisé dans les revêtements de sol et les meubles". D’après la source, Omar Abdelmoneim, le responsable du projet indique que le processus consiste à enlever les frondes courbes des palmiers et à les introduire plusieurs fois dans une machine à comprimer créer une planche de bois solide et uniforme.


La valorisation des résidus de palmiers permettra également de lutter contre la pollution en Égypte car les déchets, généralement éliminés par incinération ou mise en décharge ont des effets négatifs sur l’environnement. Selon l’Agence égyptienne des affaires environnementales, le pays produit chaque année 95 millions de tonnes de déchets. 


Cette initiative vient appuyer le projet visant la valorisation de ces déchets grâce aux procédés biotechnologiques afin de mettre sur le marché national une nouvelle génération de produits fortement demandés.




Amélia DACOSTA

 Journaliste AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here