CHANGEMENT CLIMATIQUE : LE SENEGAL COMPTE MOBILISER DES FONDS POUR LE RENFORCEMENT DES ACTIVITES PROGRAMMES DANS LA CDN - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

CHANGEMENT CLIMATIQUE : LE SENEGAL COMPTE MOBILISER DES FONDS POUR LE RENFORCEMENT DES ACTIVITES PROGRAMMES DANS LA CDN

Partager

CHANGEMENT CLIMATIQUE : LE SENEGAL COMPTE MOBILISER DES FONDS POUR LE RENFORCEMENT DES ACTIVITES PROGRAMMES DANS LA CDN



Le ministre en charge de l’environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall a déclaré lundi 28 décembre que  le Sénégal doit mobiliser près de 13 milliards de dollars pour la mise en œuvre de l’ensemble des activités programmées dans la contribution déterminée au niveau national (CDN). Il a fait cette déclaration lors d’un atelier  national de vulgarisation de la CDN au titre de l’Accord de Paris de 2015 sur les changements climatiques.


L’objectif principal de l’Accord de Paris est de renforcer la réponse mondiale à la menace du changement climatique en maintenant l’augmentation de la température mondiale à moins de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre les efforts pour limiter cette augmentation de la température à 1,5 °C. C’est la raison pour laquelle le ministre rappel l’urgence de mobiliser  les 13 milliards de dollars  afin de participer au développement de ce projet.


D’ailleurs, Abdou Karim Sall a rappelé que cette contribution déterminée au niveau national va s’articuler autour de trois piliers fondamentaux, notamment l’atténuation des gaz à effet de serre, l’adaptation des effets du changement climatique, et le transfert de technologies et le renforcement de capacités.


Le comité national changement climat (COMNAC)  n’est pas contre les idées du ministre en charge de l’environnement, il a en effet réitéré son engagement par la voix de son président Libasse Bâ. Selon lui, le comité va contribuer à l’intégration de la problématique des changements climatiques à toutes les échelles de la société dans le but de parvenir à des stratégies d’adaptation réalistes, efficaces et durables.


Le président du COMNAC reste convaincu qu’il est possible de trouver ensemble des stratégies pour relever tous les défis posés à cette CDN. Il a également  assuré que des idées innovantes et des moyens adéquats, permettront au Sénégal d’augmenter sa résilience face aux effets climatiques.


Par contre,  Ndeye Fatou Guène Diaw, experte du PNUD a rappelé que les tendances mondiales pour une élévation de 2°C des températures, demeurent encore pessimistes avec de vagues de chaleur de plus de 40°C. Pour elle, Cela a entrainé des pertes en termes de biodiversité et d’habitat naturel de rendements agricoles avec par exemple une diminution de 90% des récifs coralliens et une hausse du niveau de la mer.


Aujourd’hui, des efforts ont été faits par le Sénégal dans la lutte contre le changement climatique. Le ministre de l’environnement et du développement durable a même signalé que 10 projets ont été approuvés par le Fonds vert pour le climat (FVC), pour un montant global de cent cinquante (150) millions de dollars US. Néanmoins, l’experte du PNUD a souligné que des défis d’une gestion durable de ces crises climatiques, imposent l’implication de tous au regard de la transversalité de la question.


 

Amélia DACOSTA

Journaliste AGM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here