BURKINA FASO : LA CHINE ET L’ARABIE SAOUDITE FINANCENT DES PROJETS DE PRES DE 31,2 MILLIARDS DE FRANCS CFA POUR LA FOURNITURE D’EAU POTABLE DANS LE PAYS - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

BURKINA FASO : LA CHINE ET L’ARABIE SAOUDITE FINANCENT DES PROJETS DE PRES DE 31,2 MILLIARDS DE FRANCS CFA POUR LA FOURNITURE D’EAU POTABLE DANS LE PAYS

Partager

BURKINA FASO : LA CHINE ET L’ARABIE SAOUDITE FINANCENT DES PROJETS DE PRES DE 31,2 MILLIARDS DE FRANCS CFA POUR LA FOURNITURE D’EAU POTABLE DANS LE PAYS


Dans le cadre de l’approvisionnement en eau potable, le Burkina Faso a signé des accords avec la Chine et l’Arabie Saoudite pour le financement des projets à hauteur de 47,56 millions d’euros (près de 31,2 milliards de francs CFA). La chine et l’Arabie saoudite soutiennent les efforts du Burkina Faso pour augmenter le taux d’accès à l’eau actuellement estimé à 74 %. De ce fait, plusieurs installations seront construites pour renforcer l’approvisionnement en eau potable dans ce pays de l’Afrique de l’ouest. Le financement de ces projets vont se dérouler en deux parties dont la première sera effectué par Exim Bank of China et la seconde par l’Arabie saoudite.


Concernant la première phase de la réalisation des projets, la chine débloquera plus de 31 milliards de francs CFA  soit 47,3 millions d’euros sous forme de prêt concessionnel pour renforcer le système d’approvisionnement en eau potable des villes de Tenkodogo, de Garango, de Bittou et de Bagré. Cet argent sera utilisé pour la construction d’une usine d’eau potable d’une capacité de 25000 m3 par jour. Il faut également noter que les travaux seront réalisés par l’entreprise chinoise Construction Engineering Company (CGCOC). Ce dernier sera chargé de produire et d’acheminer le produit aux populations via un centre de distribution qui sera construit à Tenkodogo, la capitale de la province du Boulgou et de la région Centre-Est du pays. La durée de la réalisation des travaux se fera en l’espace de 30 mois.


L’Arabie saoudite va ensuite gérer la seconde phase du financement en octroyant plus de 196 millions de francs CFA (299333 euros). Ces fonds seront utilisé pour la préparation et l’analyse des dossiers d’appels d’offre des cabinets conseils projets house engineering et EDS international. Il sera également question de la réalisation des études et la supervision de l’ensemble des travaux dans le cadre de la phase 5 du programme saoudien de forage de puits et de développement rural en Afrique (PSFA). Ce dernier a prévu de de réaliser 100 forages équipés de pompes à motricité humaine et 10 systèmes d’adduction d’eau potable (AEP) au profit de 65000 personnes en 4 ans. Le financement du programme est assuré à 93,64 % par le royaume d’Arabie Saoudite pour un montant d’environ 3 milliards de francs CFA, l’équivalent de 4,6 millions d’euros.



Amélia DACOSTA

Journaliste AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here