COVID-19 : UN BILAN ENVIRONNEMENTAL MONTRE UN AIR MOINS POLLUE MAIS UNE NATURE AVEC PLUS DE PLASTIQUE - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

COVID-19 : UN BILAN ENVIRONNEMENTAL MONTRE UN AIR MOINS POLLUE MAIS UNE NATURE AVEC PLUS DE PLASTIQUE

Partager

COVID-19 : UN BILAN ENVIRONNEMENTAL MONTRE UN AIR MOINS POLLUE MAIS UNE NATURE AVEC PLUS DE PLASTIQUE



AGM- La pandémie du coronavirus a eu des conséquences positives comme négatives sur le plan environnemental. Depuis que les mesures de restriction pour lutter contre le covid-19 ont été imposé à la population européenne, cela a permis une amélioration provisoire de la qualité de l’air selon l’agence européenne de l’environnement (EEA).


Parmi les points positifs, la concentration de dioxyde d’azote (NO2), gaz produit principalement par les véhicules et les centrales thermiques et pouvant causer une inflammation importante des voies respiratoires, a ainsi baissé de 61% en Espagne, 52% en France ou encore 48% en Italie au mois d’avril. Ces trois pays avaient mis en place des mesures drastiques de confinement. Et aussi grâce à cela, la pollution sonore est également présumée en baisse. En dehors de ces pays, il a été constaté dans d’autres continents que les émissions de CO2 ont considérablement baissé en cette période de crise sanitaire.


Responsables du changement climatique, les émissions de CO2  ont nettement baissé dans les pays les premiers touchés par le coronavirus. Pour rappel, entre début février et mars 2020, les émissions de CO2 ont chuté de près d’un quart en Chine par rapport à 2019. De même, le Nord de l’Italie et les Etats-Unis qui avaient commencé à enregistrer une baisse de leurs émissions de CO2 et de la pollution atmosphérique. Ces baisses sont de ce fait directement liées à la réduction drastique des activités industrielles fortement dépendantes du charbon et du pétrole. De même, le coup de frein donné à la mobilité des personnes, en particulier liée au trafic aérien mondial (un secteur fortement émetteur de gaz à effet de serre), semble entraîner mécaniquement une baisse des émissions de CO2.


Par contre, des conséquences négatives telles que l’utilisation des plastiques à usage unique, lié aux exigences sanitaires ont été également notées.  Depuis l’arrivée du coronavirus, le monde ne cesse de trouver des solutions afin de d’éradiquer cette maladie qui aujourd’hui a couté la vie à des centaines de milliers de personne. C’est la raison pour laquelle le recours aux plastiques à usage unique s’est accru  et cela a contribué à une « augmentation de la pollution atmosphérique et des émissions de gaz à effet de serre ». Selon l’article paru dans « Le courrier », à Wuhan, en Chine, où l’épidémie de COVID-19 a explosé en premier, la quantité des déchets médicaux ont été multipliés par six par rapport à la période avant crise, avec une estimation d’environ 240 tonnes de déchets rejetés par jour. Une étude menée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) indique par ailleurs qu’au début de l’épidémie, le monde se servait d’environ 89 millions de masques médicaux par mois et de 79 millions de masques dédiés.


Au Vietnam, en particulier, à Dà Nang, des incinérateurs sont en surcharge avec la mission de traiter 4.8 tonnes de déchets médicaux à peu près par jour. Ces chiffres probants sont suffisants pour apporter à chacun de nous une vision globale sur la situation alarmante de l’élimination des déchets plastiques pendant la période de la pandémie de COVID-19.


En effet, l’agence européenne de l’environnement souligne que la demande mondiale  d’équipements de protection individuelle, tels que masques, gants, blouses, désinfectant pour les mains en bouteille, etc. », a connu une hausse soudaine.


Aujourd’hui, ces objets sont retrouvés partout dans la nature et même dans les océans. Une situation qui pourrait remettre en question les efforts de l’union européenne  dans le cadre de la réduction de la pollution plastique et de l’évolution vers un système de plastique plus durable et circulaire.

 

Amélia DACOSTA

AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here