Sénégal : Suspicions d’apparition de 30 foyers de la maladie hémorragique du lapin (ministère) - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Sénégal : Suspicions d’apparition de 30 foyers de la maladie hémorragique du lapin (ministère)

Partager

Sénégal : Suspicions d’apparition de 30 foyers de la maladie hémorragique du lapin (ministère)


Le ministère de l’Elevage et des Productions animales déclare avoir été mis au courant de suspicions faisant état de l’apparition, depuis le 20 mars, de 30 foyers de la maladie hémorragique du lapin à Dakar, Pikine et Thiès.

‘’Des suspicions de foyers de la maladie hémorragique du lapin ont été rapportées dans les départements de Dakar, Pikine et Thiès, depuis le 30 mars 2020. A la date du 21 avril 2020, au total, 30 foyers ont été rapportées. Les autres régions n’ont pas encore rapportés de cas’’, indique la même source.

Le ministère de l’Elevage relève que sur un effectif de 562 lapins, 521 ont été infectés, dont 401 ont succombé à la maladie. Les taux de morbidité et de mortalité sont respectivement de 92,70% et 71,35%, précise-t-il.

‘’En effet, la maladie hémorragique du lapin, causée par un calicivirus, est très contagieuse et mortelle. Cependant, elle n’est pas transmissible à l’homme, donc ce n’est pas une zoonose’’, rassure le communiqué.

Pour éviter la propagation de la maladie, le ministère de l’Elevage dit avoir pris plusieurs mesures conservatoires.

Il a ainsi demandé la mise en alerte des agents pour assurer un rapportage régulier des cas, puis l’envoi des premiers échantillons à l’Institut Pasteur de Dakar, en raison de la fermeture temporaire du laboratoire national de l’Elevage et de recherches vétérinaires de Dakar.

Le ministère de l’Elevage et des productions animales a aussi mis l’accent sur la sensibilisation des éleveurs rencontrés lors de la mission d’investigation dans le département de Thiès. L’accent a été mis sur la mise en œuvre des mesures de biosécurité dans les élevages, notamment la quarantaine, l’enfouissement, l’incinération, le nettoyage, la désinfection et la séparation des espèces.

Il a apporté également un appui en désinfectants aux services régionaux de l’élevage et des productions animales de Thiès et Dakar concernés par la maladie.

APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here