SAUVER NOS COUSINS LES CHIMPANZÉS : L’OBJECTIF DE L’ASSOCIATION PAPAYE INTERNATIONAL - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

SAUVER NOS COUSINS LES CHIMPANZÉS : L’OBJECTIF DE L’ASSOCIATION PAPAYE INTERNATIONAL

Partager

SAUVER NOS COUSINS LES CHIMPANZÉS : L’OBJECTIF DE L’ASSOCIATION PAPAYE INTERNATIONAL


S'ILS DISPARAISSENT NOUS DISPARAITRONS C'EST CERTAIN ! ! !

L’Association Papaye International, est une association qui œuvre pour la protection des Chimpanzés au Cameroun en luttant de manière permanente contre le braconnage intensif dont sont victimes ces animaux. Des groupes, des mamans sont tués pour leur chair et les petits orphelins souvent capturés soit pour les engraisser et les manger soit pour les revendre à des trafiquants.

Mission de l’association

Marylin Pons-Riffet la Présidente de l’association depuis fin 2017, intervenue dans l’urgence pour améliorer le bien-être des chimpanzés recueillis et mettre en place une politique éthique et morale est soutenue par Dorothée Prak la trésorière, toutes deux militantes actives de la défense animale.

Elles mettent un point d’honneur à combattre activement ces délits et en tout premier lieu s’associe avec l’Etat Camerounais pour récupérer les jeunes orphelins victimes de la cruauté humaine.

Leur mission est non seulement de sauver et protéger les chimpanzés orphelins mais également de combattre le braconnage en alertant les autorités et en informant les populations coutumières de ces pratiques illégales ainsi que des graves conséquences pour les richesses naturelles et la biodiversité de leur pays.

Un cocon pour les orphelins chimpanzés

Le sanctuaire évolue chaque jour sous la houlette de la nouvelle Direction pour rejoindre les standards des normes internationales en vigueur dans le monde de la protection des grands primates.

Différentes initiatives entreprises par la nouvelle direction, à l’exemple de l’accueil des personnes de bonne volonté pour des séjours éco-volontaires, permettent de faire face aux nombreux besoins du sanctuaire. Ces initiatives permettent d’assurer à l’association la prise en charge de 32 protégés sur le site.
Le site de protection des chimpanzés est constitué d’îles attribuées par le gouvernement Camerounais dans le parc naturel de Douala-Edéa et un sanctuaire installé sur la rive juste en face desdites îles. Les Chimpanzés sont répartis en 4 groupes à savoir : un groupe de 14 chimpanzés qui vit sur l’île de Pongo, un autre groupe de 10 chimpanzés sur l’île de Yakonzo,  un groupe de 4 jeunes chimpanzés dernièrement réintroduit sur l’île de Yatou et un dernier groupe de 4 juvéniles qui vivent sur le sanctuaire.
Tous les chimpanzés ont été sauvés très jeunes (6 mois à 2 ans environ) et tous ont été biberonnés et choyés par leurs mamans de substitution, en l’occurrence des papas pour Papaye International car toute l’équipe est actuellement masculine.

Il est ici utile de préciser que le contact humain est uniquement généré dans le cadre du sauvetage des jeunes primates et s’avère un substitut vital à la survie des petits rescapés pour palier à la disparition tragique de leur mère.

Selon les membres de l’Association, le contact temporaire avec les Chimpanzés n’a engendré aucune dépendance puisque tous les adultes et adolescents se sont parfaitement adaptés dès qu’ils ont été relâchés en semi-liberté (semi-liberté car ils vivent sur de grandes îles mais n’ont pas accès librement aux forêts pour leur propre sécurité, le braconnage sévissant encore fortement au Cameroun).

Les adultes ont recomposé une communauté qu’on peut facilement observer mais à laquelle les êtres humains ne peuvent plus se mêler car la nature reprend ses droits et c’est très bien ainsi, souligne notre source.
Les adolescents réhabilités dernièrement sur l’île de Yatou également en vie communautaire plus récente mais tout aussi hiérarchisée, apprécient encore le contact humain mais certains sont déjà en totale indépendance et montrent des signes distinctifs de possession de leur territoire sur lequel nous les équipes de l’association ne sommes pas toujours conviés. Un contact est maintenu dans l’immédiat autant pour leur sécurité que pour la transition avec les juvéniles à réintroduire dans le futur. La construction d’un dortoir d’isolation avec tunnel d’accès sécurisé depuis le rivage permettra dans le futur des interventions sécurisées quand le contact sera devenu impossible ou compliqué du fait que chaque groupe se hiérarchise et devient territorial au fur et à mesure du temps.


Les juvéniles du sanctuaire sont quant à eux dans la phase d’adaptation de leur statut de de bébé orphelin à celui de pré-ados qui apprennent les choses de la vie. Ils ont besoin de mamans de substitution qui leur donnent l’attention et les soins nécessaires au franchissement de cette étape de leur vie car ils sont encore trop jeunes et trop fragiles pour être indépendants.

Les balades en brousse quotidiennes, de 9 heures à 16 heures, sont le point le plus important du développement des juvéniles. Ces sorties éveillent l’instinct des chimpanzés qui découvrent quotidiennement les arbres, les lianes, les feuilles, les insectes, mesurent leurs forces respectives dans les jeux, les audaces et les peurs. Avec eux l’envoûtement est assuré, la passion est comblée.

Le site du sanctuaire est exceptionnel, situé au bord de la rivière « La Sanaga » qui court silencieusement vers la mer, survolé par de nombreux oiseaux merveilleux et agrémentés de splendides couchers de soleil. Les conditions de vie d’un confort très spartiate voire rudimentaire dans le passé se sont considérablement améliorées même si les moyens sont limités et le bien-être des chimpanzés reste la priorité.

La nouvelle Direction se bat pour trouver des partenariats auprès d’organisations reconnues et qui sont des soutiens indispensables au combat quotidien que mène l’Association Papaye International.

Les parrainages et les séjours éco-volontaires récemment mis en place sont devenus des soutiens très précieux. Les dons même les plus petits sont également des actes de générosité qui améliorent la vie du sanctuaire.

Un combat quotidien et difficile

Les aléas et obstacles sont divers et variés mais les plus graves sont forcément ceux qui justifient l’existence de l’association : le braconnage, le trafic et la déforestation. 

Malgré la bonne volonté des autorités camerounaises les chimpanzés restent les proies faciles du trafic et du braconnage. Il y a quelques années, le sanctuaire a connu l'horreur avec l'intrusion de braconniers sur l'île des chimpanzés adultes.

Certains des protégés ont été gravement blessés à coups de machettes et il a fallu une intervention dans l'urgence de la vétérinaire bénévole grâce à qui les Chimpanzés ont étés sauvés. 

La nouvelle Direction de l'association travaille à lutter contre les délinquants de la faune sauvage avec le soutien des autorités judiciaires du pays.

L’équipe est également confrontée aux réalités du terrain car le sanctuaire est situé en pleine brousse à 2 h 00 de la première ville par une piste un peu difficile et parfois impraticable en saison des pluies. La logistique, le ravitaillement, les communications et les urgences sont d'autant plus compliqués à gérer.

Les chimpanzés sont notre autre nous, notre miroir et notre conscience


Les chimpanzés sont notre autre nous, notre miroir et notre conscience.

Une part de l'humanité, celle qui braconne, trafique et tue, les a privés de leur famille, de leur liberté et une autre part de cette même humanité, celle qui aime, qui sauve et protège, leur assure aujourd'hui de pouvoir se reconstruire au sein de ce magnifique sanctuaire qu’est l’association Papaye International.

Benjamin Djeukoua
AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here