La Poussière…une Menace Sournoise - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

La Poussière…une Menace Sournoise

Partager

La Poussière…une Menace Sournoise


Ces dernières années, dans beaucoup de pays au sud du Sahara, des nuages de poussière sont récurrentes et l’atmosphère deviens presque irrespirable. D’après le l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), les tempêtes de sable et de poussière sont des phénomènes météorologiques qui surviennent en général lorsque des vents forts soulèvent dans l'atmosphère de grandes quantités de sable et de poussière d'un sol sec et nu.

Bien que généralement naturel, ce n’est que durant ces dix dernières années que les scientifiques ont pris conscience des conséquences que ces phénomènes peuvent avoir sur le climat, la santé humaine et l'environnement, de même que sur de nombreux secteurs socio-économiques.

Il faut noter que les particules dans l’air aussi appelées particules fines, proviennent d’une multitude de sources d’émission et de processus de transformation physico-chimiques dans l’atmosphère. Les émissions résultent de phénomènes naturels (sable de désert, sels marins, éruptions volcaniques, feux de forêts, etc.) et d’activités humaines (industries, transports, agriculture, chauffage, etc.).

Les publications de l’OMS indiquent qu’en 2016, on estimait à 4,2 millions le nombre de décès prématurés causés dans le monde par la pollution ambiante (de l’air extérieur) dans les zones urbaines et rurales ; cette mortalité est due à l’exposition aux particules d’un diamètre de 2,5 microns ou moins (PM 2,5), qui provoquent des maladies cardiovasculaires et respiratoires, et des cancers. De plus, les personnes vivant dans les pays à revenu faible ou moyen payent un tribut disproportionné à la pollution de l’air extérieur : 91% (des 4,2 millions de décès prématurés qui lui sont dus) surviennent dans ces pays, les Régions de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental supportant le plus lourd fardeau.

L’OMS estime qu’environ 58% des décès prématurés liés à la pollution de l’air extérieur résultaient en 2016 de cardiopathies ischémiques et d’accidents vasculaires cérébraux, 18% de bronchopneumopathies chroniques obstructives ou d’infections aiguës des voies respiratoires inférieures, tandis que les 6% restants sont imputables au cancer du poumon.

Par mesure de précaution par temps de forte poussière dans l’air, il est vivement conseillé d’éviter les activités physiques intenses en extérieur, de ne pas respirer par la bouche, de fermer et isoler les intérieurs, de beaucoup boire de l’eau, et en conduisant ou pour les pêcheurs, de faire attention aux visibilités réduites. Prenons soin de nous avant tout.


Infographie: La pollution de l'air, problème majeur de santé publique mondiale | Statista Source:

Par Nadia TIH
Biologiste environnementaliste

AGM

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here