La fragmentation des forêts menace la biodiversité - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

La fragmentation des forêts menace la biodiversité

Partager

La fragmentation des forêts menace la biodiversité


Dans une nouvelle étude parue le 6 décembre dans la revue Science, des scientifiques mettent en évidence les effets néfastes de la fragmentation des espaces naturels sur la conservation des espèces.

Grignotées par les activités humaines, les forêts se retrouvent morcelées, au grand dam de la faune sauvage. C'est l'une des conclusions d'une nouvelle étude parue le 6 décembre dans la revue Sciencequi repose sur l'analyse des données de conservation de 4489 espèces.

Non seulement les animaux ont du mal à trouver de la nourriture, mais en plus ils ne sont pas forcément adaptés à l'éparpillement par petits bouts façon puzzle des espaces naturels. "Certaines espèces se sont ainsi éloignées des lisières des forêts, comme l'ours malais de Bornéo ou le pic velu d'Amérique du Nord", note le New York Times.

Moins d'oiseaux dans les petites parcelles

Cristina Banks-Leite, biologiste de la conservation à l'Imperial College de Londres, co-auteur de la nouvelle étude et interrogée par le quotidien américain, a capturé des milliers d'oiseaux dans les forêts brésiliennes. Elle a ainsi trouvé moins d'espèces dans les plus petites parcelles et encore moins en lisière de ces fragments.

"Les oiseaux ne peuvent-ils pas simplement voler d'un îlot d'arbres à un autre ?", s'interroge le New York Times. Il s'avère qu'ils le font rarement. La chercheuse Banks-Leite a déclaré que c'était peut-être à cause des rayons de soleil : "Les forêts tropicales étant toujours sombres, les oiseaux adaptés à une faible luminosité peuvent trouver trop dure la lumière du soleil aux abords des bois."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here