L’urine de l’Homme peut-elle remplacer l’engrais chimiques ? - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

L’urine de l’Homme peut-elle remplacer l’engrais chimiques ?

Partager

L’urine de l’Homme peut-elle remplacer l’engrais chimiques ?


L’Homme produit environ 38 000 litres d’urine au cours de sa vie, soit l’équivalent d’un camion-citerne.
Urine
Malgré la mauvaise image que renvoi les urines dans la société, elle possède des caractéristiques remarquables qui pourrait jouer un rôle déterminant dans le domaine de l’agriculture durable.
En effet, l’urine contient trois importants nutriments dont les plantes ont besoin. Elle contient de l'azote (N), du phosphore (P) et du potassium (K), mais également des nutriments essentiels pour les plantes qui sont généralement extraits de la terre ou de l'air à des fins agricoles.

Une étude du REI (Rich Earth Institute) en 2013, montre que la récolte de Onze mille litres d’urine utilisée comme engrais biologique, a réussi à doubler la production de foin d’une ferme du Vermont.

 Une étude suédoise, atteste également «d’autres essais fructueux (…) en Chine et au Mexique», et ont même intéressé la ville d’Amsterdam, qui a installé en décembre 2013 des vespasiennes spéciales pour renvoyer l’urine des passants aux agriculteurs locaux, de quoi «fertiliser l’équivalent de 10.000 terrains de football» selon les représentants de la ville.

D'autres expériences ont été faites :
  • Au Burkina-Faso : un rendement d'aubergines multiplié par 6, par 2,5 pour les tomates par rapport à des parcelles non fertilisées.
  • Aux États-Unis : des tomates cultivées en pot on eu le même rendement fertilisées à l'urine qu'avec une fertilisation minérale. 4,2 fois plus que les sujets non fertilisés.
  • En France : des pommes de terres fertilisées à l'urine ont données une récolte de 45kg comparée au 27kg pour celles non-fertilisées.
  • Au Mexique c'est l'urine qui a donné les meilleurs résultats pour fertiliser des laitues sous serre (Guadarrama et al., 2002).
  • En Ethiopie le rendement des bettes à cardes à été multiplié par 4 par rapport aux parcelles non fertilisées (Sundin, 1999).
Résultat sur du mais

L’urine

L’urine est composée de 95 % d’eau avec environ 0.6 % d’azote (N), 0.1 % de phosphore (P), 0.2% de potassium (K), du magnésium et beaucoup de minéraux essentiels pour les plantes.  L’urine est inodore et presque stérile au départ.
Nous produisons tous de 100 à 400 ml d’urine environ 5 fois par jours.  A la maison elle « disparait » avec une chasse d’eau potable de 8 à 15 litres et se mélange avec le reste pour constituer des boues toxiques malodorantes du tout-à-l’égout.

Cette méthode sanitaire désuète du « tout-à-l’égout » utilise à elle seule environ 18 m3 d’eau potable par année par habitant et elle coûte 3 443,76 Fcfa / an à Dakar (191, 32 Fcfa / m3). 
La facture pour 540 000 habitants ayant un système d’évacuation des eaux usées est d’environ 2 Milliard de FCFA par année juste pour évacuer de l’urine. 

L’utilisation de l’urine comme engrais pourrait permettre d’économiser de l’argent, des combustibles fossiles (largement utilisés dans la production d’engrais chimiques) et de l’eau (pas besoin de tirer la chasse d’eau) !

L’urine comme engrais : Mode d’emploi !

Préparation

Il faut savoir que l’urine humaine est riche en éléments fertilisants, si riche qu’elle peut brûler les jeunes racines quand elle est apportée pure.
Une dilution dans de l’eau est donc nécessaire ; Pour 1 volume d’urine, correspond 10 volumes d’eau. Cette dilution permet d’alimenter les plantes sans prendre de risques. Etant donné que l’urine est stérile quand on est en bonne santé, on peut l’utiliser dans les champs, au potager, au jardin d’ornement, au verger et sur le balcon. 

La règle d’or pour bien récolter votre urine est de la séparer des autres déchets corporels. L’urine est propre et doit être conservée telle quelle. La technique consiste tout simplement à faire pipi dans l’arrosoir ! (Délicat pour les femmes, mais pas impossible). Il existe une autre solution, investir dans un séparateur d’urine pour les toilettes.

Stockage

Pour assainir l'urine (voir plus bas) ou pour l'utiliser plus tard vous pouvez la stocker. Faites-le dans des récipients opaques et bien fermés qui éviteront les pertes d'ammoniacs. Elle peut se conserver jusqu'à 6 mois.
Stockage pour "hygiéniser" l'urine
Utilisations

1. En arrosage

On utilise l'urine en cours de culture lors de la phase de croissance des plantes. 2 ou 3 arrosages à 2 semaines d'intervalles conviennent dans la plupart des cas.
Les légumes exigeants en azote (légumes feuilles) sont ceux qui donneront les meilleurs résultats : épinardschoux pomméschoux fleurslaitues, maïs, poireauxblettes. On peut aussi l'utiliser avec d'autres légumes gourmands comme les courgestomates ou aubergines.
Mais une fertilisation liquide n'est pas obligatoire, surtout si vous avez déjà bien fertilisé votre potager avec du compost. Un excès d'azote peut également favoriser des maladies, attirer des ravageurs, donner des fruits gorgés d'eau et altérer leur conservation.

2. Sur le tas de compost

Vous pouvez aussi apporter de l'urine directement sur votre tas de compost. Elle aidera à la décomposition des matières organiques, et les éléments fertilisants seront répandus ensuite dans le potager.
De cette manière l'action est douce, les éventuels agents pathogènes détruits par l'air libre et les UV, les risques de surdosages amoindris (et un tas de compost c'est plus facile à viser qu'un arrosoir). Par contre c'est assez difficile de doser la chose, c'est du pifomètre de jardinier.

Dosages et exemples

Sur l'année, dans un potager il est préférable de ne pas dépasser la dose de 2 à 3 l d'urine par mètre carré.
Par exemple en France la directive nitrate exige un plafond de 170 kg d'azote par hectare pour l’ensemble d'une exploitation agricole. Ce qui correspond 17 g d'azote par mètre carré, soit grosso-merdo 3 litres d'urine par m2.

Quelques exemples de dosages par m2 tirées de différentes sources :
  • Tomates, aubergines, poivrons : 3 arrosages de 0,5 litres d'urine (13g d'azote par m2) (1).
  • Laitues : 2 arrosages de 0,5 litres d'urine (8g d'azote par m2) (3).
  • Choux : 3 ou 4 arrosages de 0,5 litres d'urine (13/19g d'azote par m2). (4)
Une culture de maïs fertilisée à l'urine.

Précautions à prendre

1. Maladies et virus

La crainte de nombreuses personnes lors de l'utilisation d'urine, est la transmission de diverses maladies. Mais dans les pays tempérés l'urine ne contient que très rarement des agents pathogènes. Et s’il y en a, c'est surtout dans les matières fécales qu'ils sont présents (1). Pour éviter tout risque de contamination il faut donc que l'urine ne soit pas en contact avec les fèces et bien les séparer dès le départ (pisser directement sur le tas de compost ou dans l'arrosoir).

Cependant dans certaines régions du monde et plus particulièrement en Afrique certains organismes peuvent se transmettre par l'urine : Salmonella typhi/paratyphi, Haematobium schistosomiase ...
Pour diminuer considérablement les risques il faut stocker l'urine pour que les agents pathogènes soient détruits. Après une semaine les risques de transmissions diminuent par 1000. Mais plus c'est long, plus c'est efficace (jusqu'à 6 mois).
Il est aussi préférable qu'un mois se déroule entre la dernière fertilisation et la récolte des légumes. Et arroser au pied des plantes, sans mouiller les fruits qui seront consommés.

2. Produits pharmaceutiques

Il est bien sûr déconseillé d'utiliser de l'urine lors de la prise d'un traitement médical chimique. Ces divers produits peuvent se retrouver transmis aux plantes puis à ceux qui les consomme.

3. Salinité

Dans certaines régions où des problèmes de salinisation des sols est un problème, il faut utiliser l'urine avec parcimonie. Elle va apporter du sel elle aussi et peut conduire à un stress des cultures et des pertes de rendements. Dans ce cas il faut la diluer fortement dans l'eau et alterner les arrosages avec de l'eau seule.

Par Benjamin Djeukoua

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here