LIBERIA : la BAD finance la réhabilitation de l’usine d’eau potable de White Plains - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

LIBERIA : la BAD finance la réhabilitation de l’usine d’eau potable de White Plains

Partager

LIBERIA : la BAD finance la réhabilitation de l’usine d’eau potable de White Plains

La Banque africaine de développement (BAD) vient de financer une opération de rechange de plusieurs pièces de l’usine d’eau potable de White Plains qui alimente les populations de Monrovia en eau potable.

L’usine d’eau potable de White Plains sera bientôt réhabilitée. La Banque africaine de développement (BAD) vient de soutenir ce projet de l’entreprise publique Liberia Water and Sewer Corporation (LWSC) en commandant directement des pièces de rechange pour la station. Elles sont fournies par l’entreprise China Henan International Cooperation Group Company (Chico) basée dans la province de Henan en Chine.

L’ensemble des pièces a solennellement été remis lors d’une cérémonie qui a eu lieu sur le site de la station près de Monrovia, la capitale du Liberia. Selon Duannah A. Kamara, le directeur général de LWSC, les pièces de rechange seront utilisées pour l’entretien de certains composants essentiels des groupes électrogènes et celui de l’équipement technique visant à améliorer l’approvisionnement en eau potable des populations.

Plusieurs financements pour White Plains

Les pièces de rechange fournies grâce au financement de la BAD ont une valeur de 500 000 dollars. Elles devraient permettre la remise à niveau de l’usine d’eau potable de White Plains. Cette station a été construite en 1957 grâce au financement des États-Unis. Avec le soutien de nombreux partenaires au développement, elle avait été agrandie en 1970.

Elle fournissait alors 68 100 m³ d’eau potable par jour aux populations de Monrovia. Le conflit de 1990 ayant anéanti cette capacité, l’installation est restée longtemps endommagée sans qu’aucune réparation n’ait pu être envisagée. En 2009, l’usine d’eau potable ne fournissait plus que 7 600 m³ d’eau par jour, laissant une partie des populations dans la « débrouillardise ».

Au cours de la cérémonie de remise des pièces de la BAD, le directeur de l’entreprise LWSC a annoncé qu’il avait négocié avec l’équipe de la Banque mondiale au Liberia, un prêt de 20 millions de dollars. Si ce prêt est validé par le conseil d’administration de la banque, il s’ajoutera à d’autres financements déjà consentis pour le financement de l’usine d’eau potable de White Plains.

En juin 2019, dans le cadre du Projet d’approvisionnement en eau urbaine du Libéria (UWSP), la Banque mondiale, à travers sa filiale l’Association internationale de développement (IDA) a débloqué 30 millions de dollars sous forme de prêt et de don. Une partie de ces fonds était destinée à la réhabilitation de l’usine d’eau potable de White Plains.

Quelques mois plutôt, Millennium Challenge Account (MCA), un fonds de développement bilatéral du gouvernement américain a alloué 18 millions de dollars pour financer la réhabilitation de la conduite qui relie l’usine d’eau potable au barrage de Mount Coffee.

A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here