L'Égypte et le FIDA renforcent leur partenariat pour réduire la pauvreté rurale et promouvoir la résilience dans les environnements désertiques - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

L'Égypte et le FIDA renforcent leur partenariat pour réduire la pauvreté rurale et promouvoir la résilience dans les environnements désertiques

Partager

L'Égypte et le FIDA renforcent leur partenariat pour réduire la pauvreté rurale et promouvoir la résilience dans les environnements désertiques


Gilbert F. Houngbo, président du Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies, rencontrera SEM Abdel Fattah Khalil El-Sisi, président de la République arabe d'Égypte, au cours de quatre Visite quotidienne dans le pays du 6 au 9 octobre pour discuter des investissements en cours du FIDA et pour ouvrir la voie à un partenariat renforcé en vue de la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Au cours de sa visite, M. Houngbo rencontrera également de hauts responsables gouvernementaux et des représentants d'autres agences des Nations Unies basées en Égypte, dans le but d'explorer d'autres possibilités de réduire la pauvreté et d'accélérer le développement rural en fournissant des emplois aux jeunes ruraux, en autonomisant les femmes et en améliorant l'alimentation. sécurité et nutrition et renforcement de la résilience des petits agriculteurs face au changement climatique.

L'agriculture est un secteur vital de l'économie égyptienne. Elle fournit des moyens de subsistance à 55% de la population et emploie directement 29% de la population active. L’agriculture est également une source dynamique d’exportations et de devises. Le FIDA aide le gouvernement égyptien à mener à bien ses plans nationaux, en particulier dans le secteur de l'agriculture. Les interventions du FIDA ont déjà couvert environ 65% des terres récupérées.

"L'Égypte est le principal bénéficiaire de notre assistance financière au Proche-Orient et en Afrique du Nord avec 1,11 milliard de dollars US investis à ce jour. Elle est également l'un des premiers pays membres à recevoir un financement du FIDA. Notre partenariat a enregistré plus de quarante décennies de réussites humaines et réalisations en matière de développement rural ", a déclaré Khalida Bouzar, directrice régionale du FIDA pour la Division Proche-Orient, Afrique du Nord, Asie centrale et Europe.

"Le FIDA a démontré son avantage comparatif en ciblant les agriculteurs vulnérables et en promouvant la résilience dans les environnements désertiques. Une présence de longue durée sur le terrain, dotée d'une expertise unique en matière de développement rural, a amélioré la durabilité et l'impact de nos projets."

Au cours de son séjour, M. Houngbo visitera deux projets soutenus par le FIDA en Haute et Basse-Égypte et rencontrera les participants à ces projets pour constater de visu comment les interventions du FIDA ont amélioré leur vie. Le projet de promotion des revenus ruraux par l'amélioration des marchés couvre sept gouvernorats et profite à 50 000 ménages ruraux en les intégrant dans les chaînes de valeur agricoles. Le projet de développement de l'irrigation à la ferme dans Oldlands encourage l'utilisation efficace des ressources en eau, qui sont menacées par le changement climatique, l'industrialisation, la pollution croissante et la mauvaise gestion de l'eau. Les investissements dans les projets génèrent du travail saisonnier et à temps partiel pour plus de 21 000 hommes et femmes ruraux pauvres.  

Le FIDA a commencé ses activités en Égypte en 1977 et, à ce jour, a mis en œuvre 14 projets, investissant près de 520 millions de dollars et bénéficiant directement à environ 1,2 million de ménages. Actuellement, le portefeuille en cours comprend trois projets pour un total d'environ 300 millions de dollars. Un accord portant sur un quatrième projet d’investissement d’une valeur de 80 millions de dollars a récemment été signé.




Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here