Côte d’Ivoire : Un engagement conclu pour le développement de la centrale hydroélectrique de Volobe à Madagascar - Africa Green Magazine

Post Top Ad

Responsive Ads Here

Côte d’Ivoire : Un engagement conclu pour le développement de la centrale hydroélectrique de Volobe à Madagascar

Partager

Côte d’Ivoire : Un engagement conclu pour le développement de la centrale hydroélectrique de Volobe à Madagascar


Africa50, Colas, Jovena et SN Power ont signé un pacte d’actionnaires portant sur le développement de la centrale hydroélectrique de Volobe à Madagascar, rapporte un communiqué de presse de Africa50 transmis à l’AIP.

Le projet comprend, dans le cadre d’un contrat de concession de 35 ans, le développement, la construction et l’exploitation d’un barrage et d’une usine hydroélectrique de 120 MW sur le fleuve Ivondro à 40 km à l’Ouest de Toamasina, deuxième plus grande ville de Madagascar. Le projet inclut également la ligne de transmission, la réhabilitation de la route d’accès, et des infrastructures pour les villages environnants.

Aux termes de cet accord signé le 04 octobre à Paris, les partenaires s’engagent à codévelopper la centrale hydroélectrique en prenant une participation dans le capital de la Compagnie Générale d’Hydroélectricité de Volobe (CGHV), qui porte ce projet et dont le capital, à l’issue de cette opération, sera réparti entre Jovena (40%), Africa50 (25%), SN Power (25%), et Colas (10%).

Jovena, acteur industriel local, apportera son soutien institutionnel. Africa50, plateforme panafricaine d’investissement en infrastructures, son expertise en développement et financement de projets tandis que SN Power, acteur de référence dans le domaine hydroélectrique, son savoir-faire technique et opérationnel, et Colas, son expertise de constructeur d’infrastructures sur l’île de Madagascar.

Projet prioritaire du gouvernement, Volobe fournira un accès à l’électricité fiable et bon marché à deux millions de Malgaches, contribuant ainsi à la transition du pays vers une énergie renouvelable. L’ouvrage permettra de réduire le coût actuel de l’électricité. Le projet générera la création d’environ
Mille emplois directs seront créés au cours de la phase de construction. La mise en service opérationnelle de la centrale est prévue en 2023.

Africa50 est une plateforme d’investissement créée par les chefs d’États africains et la Banque africaine de développement (BAD), dont le mandat est de développer et d’investir dans des projets d’infrastructures à fort impact développemental, à travers la mobilisation de fonds publics et privés, tout en proposant un rendement attractif aux investisseurs. Les secteurs prioritaires de son intervention sont l’énergie, les transports, les nouvelles technologies, l’eau et le midstream gazier. A ce jour, Africa50 compte 30 actionnaires, dont 27 pays africains, la BAD, Bank Al-Maghrib et la Banque des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), pour un capital engagé de plus de 876 millions de dollars US.

(AIP)
A.G.M

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Bottom Ad

Responsive Ads Here